L’EPF et l’Université de Brown : une forte éthique et un objectif commun

Publié le 13/03/2018

Un environnement d'apprentissage riche grâce à une culture internationale forte

Le 6 mars dernier, l'EPF a eu l'honneur d'accueillir Dr Shankar PRASAD, Associate Provost for Global Engagement and Strategic Initiatives à l'université de Brown, située à Providence, dans l'état du Rhode Island aux États-unis. Une visite très attendue qui ouvre la voie vers une nouvelle collaboration grâce à un sujet essentiel pour les deux institutions : les femmes dans le domaine de l'ingénierie et de l'innovation.

L'une des principales missions de Dr Prasad est de mettre en place les stratégies internationales les plus pertinentes pour s’assurer que l’université et ses étudiants soient tournés vers l'international et ainsi ouvrir les portes de Brown au reste du monde à travers des collaborations multiples et de haut niveau. Pour les étudiants, cela implique : des opportunités de stage, d’échange universitaire et de recherche dans le monde enttier.

L’université de Brown est l'une des plus anciennes institutions d'enseignement supérieur aux États-Unis. Construite en 1764, l'université est membre de l'Ivy League, qui regroupe les huit institutions les plus importantes du pays. L'Université Brown est un campus international avec 16% d'étudiants en cycle licence provenant de 99 pays différents et 52% d'étudiants en doctorat venant de 78 pays à travers le monde. Shankar Prasad explique : "L'une des choses que j'admire énormément à l’université de Brown, c'est son très grand sens de l'éthique. L’université est toujours à la recherche de ces étudiants qui veulent faire la différence et changer le monde, qui cherchent vraiment à résoudre les plus grands défis du monde et à apprendre dans ces facultés exceptionnelles. Une autre chose intéressante, qui est pour moi, le meilleur atout de Brown, c'est qu'il n'y a pas un programme de cours obligatoire dans un cursus. Nous avons ce que l'on appelle le curriculum ouvert, permettant aux étudiants, tout au long de leurs études, de suivre les cours qu'ils souhaitent, leur donnant ainsi ce sentiment et cette envie du dépassement de soi avant même d'entrer sur le marché du travail".

Faire en sorte que le campus de Brown jouisse d’une grande diversité internationale est le grand défi quotidien du Dr Prasad. Mettre en place des mécanismes pour soutenir les étudiants internationaux afin qu'ils développement un sentiment d’appartenance à une vraie communauté et que leurs expériences soient réussies ; s'assurer que les étudiants non-internationaux vivent quotidiennement une expérience unique dans leurs interactions grâce à la grande diversité internationale du campus font également partie de la stratégie internationale de Shankar Prasad.

Renouveler et renforcer les liens pour un objectif commun

L'objectif de cette visite au sein du campus parisien de l'EPF est de renouveler et renforcer les liens entre les deux institutions. L'EPF et l'Université Brown partagent des valeurs éthiques très similaires, qui se concentrent sur l'impact social, les qualités humanistes ou encore la nécessité de susciter des vocations féminines pour les métiers d'ingénieurs. Dr Prasad explique que "le campus de Brown est composé d'environ 54% de femmes et en ingénierie ce pourcentage est un peu plus faible. L'un de [leurs] grands challenges consiste à réfléchir sur la manière d’augmenter le nombre de femmes dans les métiers des sciences et de l'ingénierie". Ayant été une école dédiée exclusivement à la formation des jeunes femmes dans le domaine de l'ingénierie, il était donc naturel pour l'EPF de collaborer avec Brown University sur ce sujet. En effet, pour l’EPF, les entreprises ont hautement besoin de l'intelligence, de la sensibilité, du génie et du talent des femmes.

Cette rencontre a été également l'occasion de réfléchir à comment encourager la mobilité des étudiants de l'EPF vers Brown pour vivre une expérience internationale unique dans une université Ivy League Américaine et inversement. Selon le Dr Prasad : "Se bâtir un profil international peut être considéré comme l'une des choses les plus importantes qu'un étudiant puisse faire aujourd’hui ; les étudiants seront diplômés sur un marché du travail mondial. Les étudiants seront amenés à étudier et travailler dans plusieurs pays à travers le monde, il ne s'agit donc plus de rester aux États-Unis ou en France".

Tout comme pour le Dr Prasad, pour l’EPF, un ingénieur ayant eu une expérience internationale a un avantage concurrentiel aux yeux des entreprises dans un marché du travail mondialisé. Renforcer les liens avec l'Université Brown, est une façon pour l’EPF de s'assurer que ses étudiants pourront profiter pleinement des opportunités qui leur sont offertes pour étudier ou travailler à l'étranger et notamment aux États-Unis. En effet, dans la société dans laquelle nous évoluons, il est primordial de former des jeunes professionnels tournés vers l’avenir.  

L’EPF est convaincue que la visite du Dr Shankar Prasad n'est que le début d'une longue collaboration entre les deux établissements.