La formation par la recherche à l'EPF : expérience en thèse de Claire JOLLY

Publié le 14/06/2019

Claire JOLLY est une ancienne étudiante EPF, diplômée en 2018 de la majeure Énergie & Environnement. Elle a finalisé sa 5ème année par un Projet de Fin d’Etude (PFE) dans le laboratoire de recherche montpelliérain IES (Institut d'Électronique et des Systèmes), partenaire de l'EPF. L'IES est une unité mixte de recherche entre l'Université de Montpellier et le CNRS.

Passionnée par son PFE portant sur la croissance de matériaux innovateurs et leurs micro-fabrications associées, elle a décroché une bourse de l’école doctorale afin de continuer ses travaux en thèse dans la même équipe de recherche. Claire va donc passer 3 ans à développer des capteurs piézoélectriques sous forme de micro-poutres résonantes à partir de couches de quartz alpha (matériau piézoélectrique) synthétisées par des procédés chimiques "low cost".

Ce micro-capteur, de par sa taille micrométrique et sa grande sensibilité (induite par les propriétés du quartz) est capable de détecter la moindre perturbation environnementale (changement de pression, de masse, d'humidité) traduite par un impact sur sa fréquence de résonance. L’application première de ce micro-capteur est une microbalance ultrasensible.

En plus de son activité de recherche, Claire va pouvoir se retrouver de l’autre côté de la barrière en assurant un service d’enseignement à l’EPF Campus de Montpellier sur une partie des TP d’électronique de 1A et 2A.