Les étudiants du Campus de Troyes changent le quotidien de Léandre

Publié le 14/05/2018

Les étudiants de l’EPF Troyes impliqués dans le TechLab ont participé à l’élaboration d’un ustensile modulable destiné à améliorer le quotidien de Léandre, âgé de 12 ans. Atteint d’hémiparésie, le but est de lui permettre de manger plus facilement. En effet, les étudiants lui ont créée une fourchette ergonomique adaptée et utilisable par toutes les personnes souffrant d’hémiparésie.

Léandre est un jeune adolescent atteinte d’hémiparésie. Il s’agit d’une forme mineure d’hémiplégie. Cette maladie entraîne une déficience motrice d’une partie de son corps. L' Association Hemiparésie a pour objectif de soutenir les familles et de développer des solutions pour améliorer le quotidien des enfants malades.
Les étudiants de l’EPF Troyes ont conçu une fourchette spécifique. Après plusieurs itérations sur la base d’un prototype imprimé en 3D et discussions avec une kinésithérapeute, le projet s’est ouvert à d’autres enfants atteints d’hémiparésie pour élargir l’utilisation de ce nouveau produit. Les étudiants ont proposé une dernière version disponible en ligne sur le site Internet Thingiverse pour faciliter l’impression 3D et ouvrir l’utilisation de cet ustensile à d’autres personnes.

L’association raconte "Les neuropédiatres ont vraiment été emballés par la fourchette et quand je leur ai dit que vous souhaitiez la mettre gratuitement en ligne, ils ont salué ce geste".

La prochaine étape est la réalisation d‘un exosquelette personnalisé à la main de Léandre pour faciliter sa préhension. Ce projet s’intègre dans les activités de développement d’orthèses personnalisées initiées il y a 4 ans par le campus de Troyes.

Après avoir créé une fourchette ergonomique pour Léandre, un jeune adolescent atteint d’hémiparésie, les étudiants de l’EPF de Troyes sont passés à la vitesse supérieure en réalisant un exosquelette de la main de Léandre. L’exosquelette peut être définit comme un squelette extérieur. Cela aide Léandre à ouvrir et fermer sa main droite. L’enjeu est d’améliorer la préhension pour qu’il puisse saisir des objets. Après avoir travaillé avec un prothésiste et une kinésithérapeute, le groupe d’étudiants a présenté un prototype semi-fonctionnel à Léandre et à l' Association Hémiparésie qui sont très satisfaits des pistes proposées. Le projet est reconduit l’année prochaine pour présenter une nouvelle version de cette exosquelette personnalisée.