Paroles d'élèves et alumni : Paul BOUCHE, élève en MSc ICE pour sa 5ème année à l'EPF

Publié le 03/05/2019

Après son cycle généraliste de 3 ans à l'EPF Sceaux, Paul a intégré en 4ème année la majeure Engineering & Management sur le campus de Troyes, puis le Master of Science Innovation Creativity & Entrepreneurship à Troyes pour sa 5ème année de formation à l'EPF. 

Pourquoi as-tu choisi d'intégrer l'EPF Ecole d'ingénieur-e-s en post-bac ?

"A travers sa formation généraliste, l’EPF offre une excellente opportunité de découvrir les différentes facettes de l’ingénierie grâce à la pratique. Il semble parfois difficile de choisir notre secteur de prédilection dès la fin du lycée. C’est pourtant le choix qu’imposent la majorité des écoles d’ingénieurs spécialisées.

J’ai donc choisi l’EPF pour son approche généraliste des sciences de l’ingénieur. Ainsi, c’est à travers des expériences concrètes et diversifiées que j’ai pu affiner mon projet professionnel tout au long de mon parcours. Inutile de mentionner que ce dernier a beaucoup évolué entre mon arrivée à l’EPF en première année et aujourd'hui."

Pourquoi une école d'ingénieurs généralistes ? Quelle plus-value cela t'apporte ?

"Aujourd’hui, cette formation m’apporte une vision transversale des projets sur lesquels je travaille. Elle me permet également d’être un interlocuteur crédible avec des personnes ayant une formation plus technique que moi à propos de sujets très diversifiés."

"En mettant en avant la diversité des sciences de l’ingénieur
à travers une formation généraliste,
l’EPF a stimulé mon intérêt pour des sujets très variés"

Quelle majeure as-tu choisie d'intégrer en 4ème année et pourquoi ce choix ?

"J’ai intégré la majeure Engineering & Management en 4ème année sur le campus de Sceaux pour son approche multiculturelle et transversale du métier d’ingénieur. L’apprentissage en mode projet proposé en 3ème année à l’EPF m’a convaincu de l’importance de la pluridisciplinarité dans la gestion de projets complexes. Ainsi, la majeure Engineering & Management était un excellent choix pour aborder ces enjeux à travers l’étude de réels projets d’entreprises et de challenges internationaux."

Pourquoi avoir choisi de faire le Master of Science Innovation Creativity & Entrepreneurship en 5ème année ? Qu'est-ce que cela t'apporte ?

"Le MSc ICE mobilise des élèves et des professionnels ayant des formations très diversifiées (ingénieurs, business developers, designers...) ce qui permet d’aborder des projets avec des approches très différentes. Tout au long des projets de cette 5ème année, cette diversité a été une réelle force, nous permettant de proposer nous aussi des projets avec une approche globale. Ce travail a notamment été récompensé par une seconde place à l'Australien eChallenge, ainsi que par les retours encourageants des professionnels qui nous ont accompagné au sein de la formation."

Pour conclure ta 5ème année à l'EPF, as-tu choisi de faire un stage de fin d'études ou une création d'entreprise ?

"J’ai choisi de réaliser un stage de fin d’études pour clôturer ma 5ème année à l’EPF, mais je n’exclus pas la possibilité d’un projet de création d’entreprise à son issue. A cette occasion, j’ai rejoint une startup proposant différents outils innovants pour l’automatisation du développement web. Ce stage me permet de mettre en pratique les compétences acquises durant ma formation à l’EPF."

"C’est une réelle expérience professionnalisante et une excellente occasion
de s’essayer à l’entreprenariat."

Quel est ton projet professionnel ?

"J’apprécie beaucoup la responsabilisation ainsi que la pluridisciplinarité qui sont liées au travail en startup. C’est un environnement parfois incertain mais galvanisant ou l’esprit d’équipe est de mise. J’ai réellement pris goût à l’entreprenariat et à l’innovation, et je souhaite poursuivre dans cette voie à court terme. Etant passionné d’IOT et de nouvelles technologies, j’envisage à l’avenir de rejoindre un cabinet de conseil spécialisé sur ces sujets. Plus généralement, l’accompagnement de la transformation digitale des entreprises et des particuliers est un sujet sur lequel j’aimerais continuer de travailler."