Solidarité : initiative étudiante pour l'aide à la mobilité

Publié le 23/05/2017
Solution PMR Troyes

A Troyes, Léonie, élève de 2ème année rencontrait des difficultés lorsqu’elle prenait l'ascenseur. Pourtant aux normes, l'appareil ne lui permettait pas de tourner son fauteuil à l'intérieur et par conséquent d'atteindre les boutons.

Ce problème quotidien était un poids pour la jeune étudiante qui perdait en autonomie puisqu'elle ne pouvait se déplacer seule pour changer d'étage. A l'initiative de Maya G. en 3ème année, des étudiants se sont investis dans un projet visant à améliorer le quotidien de Léonie.

La naissance du projet expliquée par Maya

"J'ai eu l'idée de ce projet et j'en ai parlé à Léonie qui a tout de suite adhéré.  Puisque c'est un projet où on devait imprimer une pièce et que ça concernait le handicap, j'ai proposé le projet à la fois aux membres d'Agora [association étudiante visant à promouvoir la diversité au sein de l'EPF] et aux membres de Techlab (après avoir eu l'accord de Julien Gardan, responsable du laboratoire pour imprimer des pièces). Nous avons fini par former une équipe de 3 personnes avec Alexandre M. d'Agora et Léo G. de Techlab. 
Nous nous sommes rassemblés avec Léonie pour voir dans quelle mesure ce serait plus pratique, mais aussi de déterminer comment nous pouvions fixer la barre métallique et prendre les mesures. Nous avons modélisé la pièce sur Catia et l'avons imprimée. L'impression de la pièce s'est faite en trois temps pour qu'elle soit aux bonnes dimensions. Nous avons également testé avec elle le résultat dans l'ascenseur de l'EPF.
Léonie nous a dit qu'elle était reconnaissante et que la baguette lui avait par exemple permis de prendre l'ascenseur d'un centre commercial toute seule."

Un gain d'autonomie pour Léonie

Léonie remercie Maya, Alexandre et Léo pour le temps passé sur ce projet et surtout pour son résultat : "Grâce au système de baguette, je n'ai plus à demander de l'aide pour prendre l'ascenseur et cela même à l'extérieur de l'EPF. Leur projet m'a apporté une autonomie que je n'avais pas avant."