Tout savoir sur le TP de course à pieds | EPF Ecole d'ingénieurs

Tout savoir sur le TP de course à pieds

Publié le 04/12/2019

Le TP de course à pieds fait partie d’un cours où l’objectif est de montrer aux étudiants de la majeure Ingénierie & Santé comment se déroule une étude biomécanique appliquée au sport en s’appuyant sur le développement d’un protocole expérimental.

Origine du projet TP course à pieds

Né de plusieurs observations, notamment sur le fait que les étudiants ont rarement la possibilité de gérer une étude biomécanique complète. En effet, les élèves étudient généralement la théorie sans avoir l’occasion de l’appliquer à travers des exercices. Même dans le cas où ils font des TP, ils ne développent pas un protocole expérimental. De plus, les étudiants traitent l’information sans pour autant être toujours impliqués dans la récolte de la donnée. Ce qui fait qu’à l’issue de leurs travaux, les étudiants ont peu de recul pour mener un projet complet.

Le concept

Dans ce cours les étudiants sont amenés à développer une étude biomécanique complète appliquée au sport suivant 4 points :

1. Introduire le contexte et la problématique. Dans ce cas la problématique est de comprendre comment évoluent les propriétés mécaniques du corps humain pendant l’activité de course à pied. Le contexte peut s’appliquer pour le développement de nouvelles chaussures de course, ou pour comprendre les différentes techniques de courses.

2. Développer et mettre en place un protocole expérimental. C’est donc à eux de réfléchir comment répondre à la problématique, développer un protocole ne s’improvise pas car de nombreux facteurs entre en jeu comme les différences entre les sujets, la fiabilité de la mesure, et autres aléas…

3. Le traitement de la donnée. Le protocole terminé, les étudiants récupèrent leurs données brutes, cependant il faut maintenant réussir à extraire l’information importante.

4. Présentation des résultats et discussions. Quand l’information est extraite, il faut pouvoir reboucler avec la problématique qui a été présentée 15h auparavant. Pour cela, les étudiants doivent se poser les bonnes questions : Mes résultats répondent-ils à mon problème ? A quel point mes résultats sont-ils fiables ?

La constitution des équipes et le déroulé du TP

Durant le protocole les étudiants travaillent par groupe et endossent tous un rôle important dans l’étude qui est proposée. Certains élèves sont "expérimentateurs" et doivent veiller au bon déroulement du protocole, cela implique la gestion de la mesure et le transfert de l’information vers les participants, les autres élèves sont les sujets de l’expérimentation, cela implique… de transpirer un peu. Au cours du protocole les étudiants vont mesurer durant quelques minutes des informations relatives au mouvement, au moyen de petits capteurs embarqués. L’objectif étant de connaitre l’influence de la vitesse de course, les participants répètent les mesures à des vitesses différentes autant de fois que les expérimentateurs l’ont défini dans le protocole.

Evaluation

Les étudiants sont évalués sur 2 points : leur capacité à développer un protocole cohérent vis-à-vis de la question initiale et à traiter l’information tout en proposant une réflexion faisant avancer la problématique.

Insertion du cours dans la majeure et intervention de Jean-Benoît MORIN

Le cours n’est pas totalement isolé dans les interventions de la majeure Ingénierie & Santé. Un jour avant le protocole de mesure, les étudiants ont bénéficié de l’intervention de Jean-Benoît Morin, professeur à l’université de Nice Sophia Antipolis. Jean-Benoît Morin travaille sur des thématiques de performance sportive de haut niveau avec des sportifs du monde entier et développe des outils permettant l’analyse précise de la performance sur la base de modèles théoriques. C’est au moyen d’un de ses modèles théoriques que les étudiants déterminent les propriétés mécaniques du corps pendant la course à pieds (Morin et al. A Simple Method for Measuring Stiffness during Running, Journal of Biomechanics, 2005).