AXE ENERGIE & ENVIRONNEMENT

    Créé en 2012, l’axe ENERGIE &  ENVIRONNEMENT s’intéresse à des problématiques scientifiques du domaine de l’environnement. Il met en jeu à la fois une recherche fondamentale, ainsi qu’une recherche plus appliquée offrant des collaborations avec des industriels. Les études portent sur :

    • Le traitement des eaux et gestion des ressources ;
    • L’efficacité énergétique dans les bâtiments ;
    • La production et gestion de l’énergie.

    Les enseignants-chercheurs de l’axe ENERGIE & ENVIRONNEMENT sont accueillis au sein de l’Institut d’Electronique et des Systèmes (IES) de l’Université Montpellier, du laboratoire GRESPI de l’URCA (Reims), du laboratoire LISE (UMR CNRS 8235) à Sorbonne Université et de l’école des Mines d’Alès.

    THEMES DE RECHERCHE

    1 - Traitement des eaux et gestion des ressources

    • Compréhension des phénomènes de dépôts (entartrage, encrassement etc.) en absence ou présence d’inhibiteurs. 

    Y. Chao et al., In situ Probing Calcium Carbonate Formation by Combining Fast Controlled Precipitation Method and Small-Angle X-ray Scattering, Langmuir 2014, 30, 3303−3309.

     

    • Développement de capteurs in situ (microbalance à quartz) pour déterminer le pouvoir entartrant d'une eau.

     

    Y. Chao et al., Direct detection of Calcium Carbonate Scaling via a Pre-Calcified Sensitive Area of a Quartz Crystal Microbalance, Desalination 2014, 352, 103-108.

     

    • Traitements antitartres respectueux de l’environnement : antitartres verts, et traitements physiques (champs électromagnétiques). Investigation des mécanismes d’action.

    O. Horner et al., Antiscalant properties of Herniaria glabra aqueous solution, Desalination 2017, 409, 157-162.

    • Séparation des métaux et décontamination : complexation sélective des ions métalliques par les polycarbobétaines.

     

    J. Mouton et al., A new water-soluble polycarbobetaine showing high selectivity toward copper, Chemical Engineering Journal 2016, 283, 1168-1175.

     

    • Apport des capteurs vision pour un flot optique robuste dans le cadre de l’exploration karstique, amélioration algorithmique pour réduire les coûts de calcul et approche SLAM fonctionnelle et multimodale.

    2 - Efficacité énergétique dans les bâtiments

    • Matériaux et modélisation : caractérisation thermique des propriétés des matériaux utilisés dans l’éco-construction, et modélisation dynamique multi-échelles du comportement énergétique du bâtiment.

    • Développement de solutions de rafraîchissement et climatisation : solutions passives (matériaux à changement de phase)  et rafraichissement solaire (machine à absorption).
    • Efficacité et confort : conception et réalisation de capteurs à bas coût, étude du confort thermique permettant l’évaluation du ressenti humain.

    Thermetrics™ Newton Mannequin

    3 - Production et gestion de l’énergie

    • Développement de micro-sources d’énergie (photons naturels et/ou artificiels, énergie mécanique du mouvement humain ou de la vibration naturelle et/ou industrielle) pour alimenter des capteurs et objets communicants.


    4 - Caractérisation thermique multi-échelle des matériaux

    • Caractérisation thermique multi-échelle de matériaux nouveaux (éco-matériaux, matériaux bio-sourcés) de type simple ou multicouches pouvant présenter des anisotropies ou des inhomogénéités ;
    • Amélioration des diagnostiques thermiques et du confort thermique des logements.

    COLLABORATIONS

    L’axe DRN diffuse son expertise et réalise des partenariats de recherche avec des traiteurs d’eau et des industriels du petit électroménager.

    MEMBRES

    Membres permanents

    Youcef BOUZIDI Enseignant-Chercheur UTT / EPF - youcef.bouzidi@epf.fr

    Professeur Associé à l’Université de technologie de Troyes (UTT) depuis 2001 au Département de physique, mécanique et nanotechnologie. Chercheur à l'UTT au Centre de recherche et d'études interdisciplinaires sur le développement durable (CREIDD), unité de recherche commune du CNRS. Enseignant-Chercheur à temps partiel de l’EPF. Spécialiste de la liaison entre l'énergie et les systèmes industriels durables. Les travaux de recherche de Youcef BOUZIDI sont structurés autour des solutions adoptées ou encouragées par l'écologie industrielle, l'analyse du cycle de vie et l'éco-conception afin de fournir des réponses à la politique industrielle dans le cadre d'un développement durable. 

    Mots clés : Ecologie industrielle, analyse du cycle de vie, éco-conception. 

    Nicolas CAMARA Enseignant-Chercheur - Coordinateur de l’Axe Energie & Environnement - nicolas.camara@epf.fr - 04.99.65.31.10

    Nicolas Camara a obtenu en 2001 un diplôme d’Ingénieur de l’École Nationale Supérieure de Physique de Marseille (École Centrale Marseille), puis en 2006 un Doctorat aux laboratoires IMEP (INP-Grenoble) et FORTH (Université de Crête) en Micro-Nano Electronique. De 2007 à 2010, Nicolas Camara a effectué un séjour postdoctoral au Centre National de Microélectronique de Barcelone sur des thématiques liées aux matériaux semi-conducteurs innovants pour l'électronique de puissance (Carbure de Silicium) et la nanoélectronique (Graphene). Après une année en tant qu'ATER à l'Université de Montpellier au laboratoire Charles Coulomb, il a obtenu en 2011 un poste de Maitre de Conférences à l'Université de Tours et a effectué ses recherches au laboratoire GREMAN dans le domaine de la récupération d'énergie par l'intermédiaire de nanofils piézoélectriques. 
    Depuis Septembre 2015, Nicolas CAMARA effectue ses recherches à l’EPF de Montpellier en collaboration avec l'IES pour la fabrication et la mise en œuvre de micro sources d’énergie. Ces micro sources à base de cellules solaires à perovskite ou à base de nano-structures piézo-électriques permettent de  favoriser l’autonomie énergétique d’objets communicants. 

    Mots clés : Nanotechnologies, Semi-conducteurs, Microélectronique, Récupération d'énergie. 
     

    Hélène CHEAP-CHARPENTIER - Enseignante-Chercheuse - helene.cheap-charpentier@epf.fr

    Diplômée en chimie à l’Université Denis Diderot Paris 7 (2003), DEA d'électrochimie à l’université Denis Diderot Paris 7 (2004), Doctorat en Chimie à l'Université d'Orsay, Paris 11 - Laboratoire de Chimie-Physique (LCP) (2007), Etude des transferts de charges dans des protéines photosynthétiques par électrochimie et spectroscopie de changement d'absorption. ATER à l’Université d'Orsay (2008) et au CNAM (2009), conception de biocapteurs à empreinte moléculaire pour la détection de pesticides par électrochimie. Stage postdoctoral à l’Université de Perpignan (2010) dans la conception de biocapteurs pour la détection de toxine alimentaire par électrochimie, microbalance à quartz et impédance. 
    Hélène CHEAP-CHARPENTIER effectue ses recherches au sein du laboratoire LISE (UMR CNRS 8235) à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC). Ses activités de recherche concernent le domaine de l’entartrage.

    Mots clés : dépôts calco-carbonique, antitartres verts, précipitation rapide contrôlée, microbalance à quartz (QCM), électrochimie.

     
    Antoine GADEMER - Enseignant-Chercheur - antoine.gademer@epf.fr

    Antoine Gademer a obtenu en 2005 un diplôme d’Ingénieur ESIEA. Il a ensuite obtenu un Master 2 Recherche Sciences de l’Information Géographique (UMLV / ENSG), puis un Doctorat aux laboratoires GTMC (Université Paris-Est) et ATIS (ESIEA) dans le domaine des Sciences de l’Information Géographique. Antoine GADEMER effectue ses recherches à l’IES. Ses activités de recherche participent à la mise en œuvre d'un capteur complexe (chaleur, hygrométrie, ...) conçu par l'IES pour la cartographie du bâtiment EPF de Troyes et d’un bâtiment témoin de Montpellier. Ce projet pourra bénéficier d'un porteur (roulant en intérieur, volant en extérieur) capable d'égo-localisation afin d'automatiser et de géolocaliser la prise de mesure.

    Mots clés : Algorithmique et Programmation, Électronique numérique, Télédétection, Micro-Robots d’exploration (UGV, USV, UUV, UAV), Charges utiles spécialisées, Traitement d’image. 

    Olivier HORNER - Directeur de la Recherche et de l’Innovation - olivier.horner@epf.fr

    Agrégé de Chimie de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan (1993), Docteur en Chimie Inorganique à l'Université de Paris-Sud et au CEA/Saclay sur la photosynthèse artificielle (1998). Stage postdoctoral à l'Université de Stanford (1998-1999). Maître de conférence dans le domaine de la chimie bio-inorganique au CEA/Grenoble et à l'Université Joseph Fourier pendant cinq ans. Habilitation à Diriger des Recherches (2005). Ingénieur-Chercheur pendant huit ans chez EDF R&D comme chargé d’études dans le domaine de la corrosion, puis comme chef de projet dans les domaines de la chimie environnementale et de la microbiologie. Chargé de recherche au CNRS (CR1) dans la thématique des nanoparticules à visée anticancéreuse (2007). Qualifié en section CNU 31.
    Olivier Horner effectue ses recherches au sein du laboratoire LISE (UMR CNRS 8235) à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC).  Ses activités de recherche concernent le domaine de l’entartrage.

    Mots clés : dépôts calco-magnésiens, antitartres verts, SAXS, précipitation rapide contrôlée.

        
    Benoit HUMBLOT
    - Enseignant-Chercheur (HDR) - benoit.humblot@epf.fr

     Habilitation à diriger des recherches (HDR) (2006) / Qualification aux fonctions de maître de conférences (2001) / Doctorat en droit privé (2000) / Certificat d’aptitude à la profession d’avocat (2000) / DEA de droit des créations immatérielles (1996) / DESS de commerce international (IAE) (1993)
    Benoit HUMBLOT effectue ses recherches au sein du laboratoire Dynamique du Droit (UMR UM CNRS 5815) à l’Université Montpellier. 

    Mots clés : Marque, brevet, innovation, valorisation, design, concurrence, 


    Julien KAUFFMANN - Ingénieur de recherche - julien.kauffmann@epf.fr

    Diplômé d'un Certificat Fédéral de Capacité (Suisse) en technologue en production chimique et pharmaceutique en 2010, d'un BTS en contrôle industriel et régulation automatique à Troyes en 2012 et du diplôme d'ingénieur de l'Université de Technologie de Compiègne en génie des procédés industriels en 2015.
    Fort d'une expérience en industrie lors de son parcours de formation et de 3 ans d'enseignement au lycée Lasalle à Troyes dans le secteur industriel, Julien Kauffmann rejoint l'EPF de Troyes pour prendre le poste d'ingénieur de recherche. Il sera affecté à la plateforme BBC+ et au TechLab de fabrication additive.

    Mots clés : Efficacité énergétique, mannequin instrumenté, fabrication additive, matériaux intelligents

    Tony LOURTEAUIngénieur d’Etude - tony.lourteau@epf.fr

    Diplômé Master Professionnel en Chimie Environnementale, Qualité et Ecotoxicologie à l’Université Bordeaux 1 (2011) – Laboratoire Pavillon de l’Eau ESITC Cachan (2012-2014) - LERES de l’EHESP (Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique) à Rennes (2014) - Laboratoire Pavillon de l’Eau ESITC Cachan (2015-2016). Tony LOURTEAU effectue ses recherches au sein du laboratoire LISE (UMR CNRS 8235) à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) ainsi qu’au Pavillon de l’Eau Campus ESTP. Ses activités de recherche concernent le domaine de l’entartrage et les méthodes d’analyse environnementale.

    Mots clés : dépôts calco-carbonique, antitartres verts, précipitation rapide contrôlée, chromatographie (Liquide et Gaz) couplée à la spectrométrie de masse (simple ou tandem), spectroscopie UV-Visible, polarographie, Soxhlet et SPE. 

    Nadia MARTAJ - Enseignante-Chercheuse - nadia.martaj@epf.fr

    Nadia Martaj a obtenu une Maîtrise des Sciences et Techniques en Energétique en 2000 à la Faculté des Sciences et Techniques de Casablanca (Maroc). Elle a ensuite obtenu en 2004 un DEA en Ingénierie Mécanique et Thermique à l’Université Paris Ouest (Nanterre-La Défense). Elle a obtenu en 2008 un Doctorat au laboratoire LEME (Laboratoire Energétique, Mécanique et Electromagnétisme) dans la spécialité Energétique/Génie des procédés. 
    Nadia MARTAJ effectue ses recherches au sein du laboratoire GRESPI à l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Ses domaines de recherche concernent la simulation des performances thermiques des bâtiments, les cellules photovoltaïques, les moteurs Stirling, les optimisations énergétiques et les machines de réfrigération.

    Mots clés : Simulation, Optimisation, moteur Stirling, Energétique du bâtiment, Cellules photovoltaïques, Energies renouvelables.

    Abdelatif MERABTINE - Enseignant-Chercheur - abdelatif.merabtine@epf.fr

    Abdelatif Merabtine a obtenu en 2008 un diplôme d’Ingénieur en Génie Mécanique à l’Ecole Nationale Polytechnique (Alger). Il a ensuite obtenu un diplôme de M2R en Energétique et Propulsion Aérospatiale à l’Université Paris Ouest (Nanterre) puis un Doctorat à l’Université de Lorraine (Nancy) dans le domaine de l’énergétique du bâtiment. Abdelatif MERABTINE effectue ses recherches au sein du laboratoire GRESPI à l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Ses activités de recherche concernent l’étude du comportement énergétique de l’enveloppe et des systèmes énergétiques associés au bâtiment en vue de l’optimisation énergétique.  

    Mots clés : transfert thermique, thermique du bâtiment, approche systémique, efficacité énergétique du bâtiment. 

    Julia MOUTON - Enseignante-Chercheuse - julia.mouton@epf.fr

    Diplômé en Chimie fondamentale à l’université de Montpellier (2000), Master recherche en chimie des matériaux et interfaces de l’université de Montpellier (2002), Diplôme d’étude supérieure spécialisé en prévention des risques et des nuisances technologiques de l’université de Marseille (2003), Doctorat en sciences de l’eau à l’institut national de la recherche  scientifique - centre Eau, Terre et Environnement de Québec (Canada) - Laboratoire assainissement (2008) sur une thématique de dépollution des sols en contamination mixte (HAP-métaux), Ingénieur de recherche (post-doc) à l’INERIS (2008-2010) sur des thématiques d’évaluation quantitative de risques sanitaires vis à vis des sols pollués (spéciation et bio accessibilité de l’antimoine et l’arsenic), Qualification MCF (2010) en section 31 (chimie théorique, physique, analytique), 32 (chimie organique, minérale, industrielle), 35 (structure et évolution de la terre et des autres planètes), ATER à I’Université de Paris-Est Marne la Vallée – Laboratoire géomatériaux et environnement (2010-2011).
    Julia MOUTON effectue ses recherches C2MA aux Mines d’Alès. Ses activités de recherche concernent la gestion des sites et sols pollués (du diagnostic à la réhabilitation), le traitement et valorisation des métaux (activité récente), la caractérisation des environnements pollués, et le développement de méthodes analytiques et de procédés de traitement durables.

    Mots clés : dépollution, traitement, procédé, pollution mixte, valorisation matière, analyse chimique quantitative, spéciation, évaluation quantitative de risques sanitaires.

    Sandrine PINCEMIN - Enseignante-Chercheuse - sandrine.pincemin@epf.fr

    Sandrine Pincemin a obtenu en 2002 un Diplôme d’Ingénieur en Spécialité Mécanique Energétique à l’Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille, ex-IUSTI (13). Elle a ensuite obtenu en 2007 un Doctorat en Génie des procédés au laboratoire PROMES Perpignan (PROcédés Matériaux et Energie Solaire, 66) dans le domaine des matériaux composites de hautes performances énergétiques pour le stockage d’énergie. Elle a ensuite travaillé de 2007 à 2012 comme Ingénieur Etudes & Recherche au CSTB Pôle Energies renouvelables (06) dans le domaine du stockage d’énergie (Thermique et Electrique) pour les bâtiments à basse consommation et à énergie positive en lien avec le Grenelle de l’environnement.
    Sandrine PINCEMIN effectue actuellement ses recherches au sein de l’Institut d’Electronique du Sud (UMR CNRS 5214) à l’Université Montpellier 2. Ses domaines de recherche concernent la production d’électricité par les cellules solaires photovoltaïques à concentration, et le bâtiment méditerranéen (identification des besoins du bâtiment méditerranéen, le froid en région méditerranéenne, et la modélisation thermique / électrique du bâtiment méditerranéen et optimisation). 

    Mots clés : Simulation, Optimisation, Cellules solaires à concentration, Energétique du bâtiment, Energies renouvelables.

    Christophe RODIET - Enseignant-Chercheur - christophe.rodiet@epf.fr

    Christophe RODIET a obtenu en 2010 un Diplôme de Master Physique et Ingénierie en Conversion des Énergies à l’Université de la Réunion en partenariat avec l’École Nationale Supérieurs d’Électricité et de Mécanique (ENSEM, Université de Lorraine).  Puis en 2014, en parallèle d’un ATER à l’École Nationale Supérieure des Mines de Nancy (ENSMN, Université de Lorraine), il a obtenu un Doctorat en Mécanique Énergétique de l’Université de Lorraine avec spécialité en transferts thermiques. De 2014 à 2015 il a effectué un séjour postdoctoral à l’Institut Universitaire des Systèmes Thermiques Industriels (IUSTI, Aix-Marseille Université, CNRS, UMR 7343, Marseille) en partenariat avec le Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique (LMA, Aix-Marseille Université, CNRS, UPR 7051, Marseille) sur le thème de l’estimation spatio-temporelle de source de chaleur d’origine thermomécanique. De 2015 à 2016 il un effectué un post-doctorat à l’Institut des Matériaux Jean Rouxel (IMN, Université de Nantes, CNRS, UMR 6502, Nantes) en partenariat avec le Laboratoire de Thermocinétique de Nantes (LTN, Université de Nantes, CNRS, UMR 6607, Nantes) dans le cadre de la caractérisation thermique de films minces (AlN) en vue d’application industrielle en micro-électronique ou solution de chauffage semi-transparente. Enfin, il a rejoint l’EPF Montpellier en Septembre 2016.
    Christophe RODIET effectue actuellement ses recherches au sein de l’Institut d’Electronique du Sud (IES, Université Montpellier 2, CNRS, UMR 5214). Ses domaines de recherche concernent caractérisation thermique par méthodes inverses régularisées de films minces (cellules solaires photovoltaïques à concentration « CPV », super-réseaux,…), l’estimation de sources de chaleur au sein des CPV, ainsi que la mesure par voie optique (thermographie) du champ de température des CPV en fonctionnement. 

    Mots clés : Transferts thermiques, Métrologie thermique, Thermographie Multi-Spectrale, Caractérisation thermique (films minces, matériaux anisotropes et/ou multicouches), Méthodes Inverses et régularisation, Estimation de sources (thermique, thermomécanique,…) ou de Conditions aux limites, Optimisation, Cellules solaires à concentration.

    Cathel ZITZMANN - Enseignante-Chercheuse - cathel.zitzmann@epf.fr

    Diplômée d’un Master en Cryptologie et Sécurité Informatique de l’Université de Bordeaux 1 (2009), Doctorat en Optimisation et Sûreté des Systèmes de l’Université de Technologie de Troyes (2013) au sein de l’équipe LM2S, Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche Section 26 à l’UTT (2012-2013). Qualifiée en section CNU 26 et 27. Enseignante-chercheure à l’EPF depuis septembre 2013.
    Cathel Zitzmann effectue ses recherches au sein de l’Institut Charles Delaunay (Equipe LM2S) à l’Université de Technologie de Troyes. Son domaine de recherche concerne la détection statistique paramétrique et non paramétrique appliquée à la criminalistique numérique (détection d’information cachées, détection de falsification, identification de l’appareil photographique, reconnaissance faciale, etc.)

    Mots-clés : détection statistique paramétrique, théorie de la décision statistique, application à la criminalistique numérique, traitement d’image.

    Membres non permanents 

    Aliénor DAGORY : Doctorante en Droit / Chargée d’études innovation (Pôle Innovation & Pôles de Compétitivité/Arist) à la Chambre régionale de commerce et d’industrie. Sujet : « Les usages du brevet». Encadrement (codirection) : Benoit HUMBLOT (EPF), Agnès ROBIN (Université  de Montpellier).

    Manel GRITLI : Doctorante en co-tutelle UPMC / Université de Tunis El Manar. Sujet : «Protection de l’acier au carbone contre l’entartrage par un traitement à base de polymère non toxique et dopage aux cations cuivre et zinc ». Encadrement : Olivier HORNER (EPF), Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Hubert PERROT (LISE), Yasser BEN AMOR (Université Tunis El Manar).

    Bastien POLITI : Doctorant en Energétique. Thèse CIFRE avec la compagnie BAP, leader du co-working en France. Sujet : « Fabrication et optimisation des prototypes de récupération d’énergie ambiante pour rendre autonomes énergétiquement des tablettes tactiles communicantes sans fils». Encadrement : Nicolas CAMARA (EPF),  Alain FOUCARAN  (IES, Université de Montpellier).

    Leopold KRILTLI : Doctorant en Acoustique. Thèse en co-tutelle avec l’Université de Leuven (KU Leuven R&D, Belgique). Encadrement : Monika RYCHTARIKOVA (Leuven), Antoine GADEMER (EPF, main supervisor), Jeremy ROUOT (EPF).

    Lysiane TENDIL : Doctorante en Droit. Sujet : « La financiarisation des brevets ». Encadrement (cotutelle) : Benoit HUMBLOT (EPF),  Mélanie BOURASSA FORCIER (Université de Sherbrooke - Canada).

    Anciens membres 

    Hana BERRICHE : Stagiaire AgroParisTech (financement industriel). Sujet : « Etude des propriétés entartrantes de l’eau d’un bac d’ozonation ». Encadrement : Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Olivier HORNER (EPF), Hubert PERROT (LISE), Jean LEDION (Arts et Métiers ParisTech).

    Yann CHEMINEAU : Stagiaire ESCOM (financement industriel). Sujet : « Etude de l’encrassement des thermoplongeurs en absence ou présence d’inhibiteurs ». Encadrement : Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Olivier HORNER (EPF), Hubert PERROT (LISE), Jean LEDION (Arts et Métiers ParisTech)

    William GHIASSI : Stagiaire EPF 4ème année (financement industriel). Sujet : « Effet d’une sélection d’antitartres sur les dépôts minéraux ». Encadrement : Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Olivier HORNER (EPF), Jean LEDION (Arts et Métiers ParisTech)

    Alix VAUDE : Stagiaire EPF 4ème année (financement industriel). Sujet : « Dépôts minéraux et Antitartres verts ». Encadrement : Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Jean LEDION (Arts et Métiers ParisTech)

    Marie CHAUSSEMIER : Stagiaire Master 2 Paris 5 (financement industriel). Sujet : « Antitartres verts ». Encadrement : Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Olivier HORNER (EPF).

    Dimitri PERONNO : Stagiaire EPF 4ème année (cofinancement EPF-LISE). Sujet : « Utilisation de la méthode de précipitation rapide contrôlée et de la microbalance à quartz pour étudier le phénomène d’entartrage». Encadrement : Hubert PERROT (CNRS), Olivier HORNER (EPF), Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF)

    Ermane POURMOHTASHAM : Stagiaire EPF 4ème année (financement industriel). Sujet : « Veille bibliographique sur les antitartres verts ». Encadrement : Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Olivier HORNER (EPF), Jean LEDION (Arts et Métiers ParisTech).

    Alexandre DAVESNES : Stagiaire EPF 4ème année (financement industriel). Sujet : « Etude de dépôts calco-magnésiens». Encadrement : Olivier HORNER (EPF), Hubert PERROT (CNRS).