BIOGRAPHIES ENSEIGNANTS-CHERCHEURS | EPF Ecole d'ingénieurs

BIOGRAPHIES ENSEIGNANTS-CHERCHEURS

Publié le 20/09/2018

AXE MÉCANIQUE & MATÉRIAUX

Membres permanents

Fabien BESNARD 

Docteur en mathématiques (Université Paris 7, 2000). Agrégé de mathématiques. Titulaire d'un magistère de mathématiques pures de l'université Paris Sud. Thématiques de recherche: Causalité en géométrie non commutative, physique et philosophie du temps.

 

Mots clés : Causalité, géométrie non commutative, quantification de la gravité, algèbres d'opérateurs.

Contact : Fabien BESNARD, Enseignant-Chercheur, fabien.besnard@epf.fr

 

Mahdi CHEMKHI 

Diplômé en Génie Mécanique et Matériaux à l’Ecole Supérieure des Sciences Techniques de Tunis (2008), Master recherche en systèmes mécanique et matériaux à l’Université de Technologie de Troyes (2009), Doctorat en Système Mécanique et Matériaux à l’UTT (au sein de Laboratoire des Systèmes Mécaniques et d'Ingénierie Simultanée - LASMIS) en 2014, Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche Section-60 à l’UTT (2013 - 2014). Qualifié en section CNU 28, 33 et 60. Mahdi CHEMKHI effectue ses recherches au sein de l'Institut Charles Delaunay (Laboratoire LASMIS) à l’Université de Technologie de Troyes. Ses activités de recherche concernent l’optimisation des structures mécaniques et amélioration des performances mécaniques de pièces issues de la Fabrication Additive métallique par SLM (Métallurgie de poudres) par l’élaboration des traitements de surface mécanique et/ou thermochimique, et les analyses et compréhension des relations microstructure & propriétés mécaniques.

Mots clés : Traitement de surface, Fabrication additive métallique, Choix et Caractérisation des matériaux, Fatigue, Tribologie (tests d’usure et de frottement).

Contact : Mahdi CHEMKHI, Enseignant-Chercheur, mahdi.chemkhi@epf.fr

 

Maxime BOURGAIN 

Diplômé de l'Ecole Normale Supérieur Cachan, mention génie mécanique (2014), Master 2 enseignement de l'ENS Cachan (2013), agrégé de Sciences industrielle de l'ingénieur et ingénierie mécanique (2014), Master 2 recherche de l'ENSAM Paris en biomécanique (2014), et Doctorat en biomécanique de l'ENSAM Paris (2018). Maxime BOURGAIN effectue ses recherches au sein de l'Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak, Arts et Métiers ParisTech, à l'ENSAM Paris, en collaboration avec l'INSEP, le CERAH, la fédération française de golf et la fédération française de tennis de table. Ses activités de recherche concernent la modélisation biomécanique du mouvement pour la santé et la performance, l’approche musculosquelettique personnalisée par algorithme d'optimisation multi-corps, et  la mesure dynamique du mouvement par système opto-électonique, plateformes de force et EMG.

Mots clés : analyse du mouvement, OpenSim, modélisation musculo-squelettique, personnalisation, EMG, santé, performance.

Contact : Maxime BOURGAIN, Enseignant-Chercheur, maxime.bourgain@epf.fr

   
Julien GARDAN 

Diplômé en Génie des Matériaux à l’université de Reims (2004), Master Ingénierie Production Assistée Par Ordinateur (IPAO) à l’université de Reims (2005), Master en Administration des entreprises parcours "Management des PME" à l’université de Reims, Doctorat en Système Mécanique et Matériaux à Troyes (Laboratoire LASMIS de l’UTT) en 2011. Julien GARDAN effectue ses recherches sur la Fabrication Additive (Impression 3D) au sein de l'Institut Charles Delaunay (Laboratoire LASMIS) à l’Université de Technologie de Troyes. Ses activités de recherche concernent l’optimisation des structures mécaniques par impression 3D dont l’étude des matériaux intelligents et leurs caractérisations en mécanique de la rupture (Fracture Mechanics)., le développement d’orthèses personnalisées à travers un processus de conception et de fabrication impliquant la numérisation 3D et la Fabrication Additive, et la conception intégrée comportant les critères d’usage et de fabrication additive (DFAM, Design For Additive Manufacturing) pour l’amélioration du processus de conception.

Mots clés : Fabrication Additive, Additive Manufactruing, Impression 3D, 3D Printing, Ingénierie numérique (CAE), fabrication rapide, numérisation 3D, conception centrée utilisateur (CCU).

Contact : Julien GARDAN, Enseignant-Chercheur, Délégué Campus Recherche de Troyes, julien.gardan@epf.fr  

 

Elisabeth LACAZEDIEU 

Qualification aux fonctions de Professeur des Universités en section 60 (2018), Habilitation à Diriger des Recherches en Mécanique au LML à l’Université de Lille (2006), Doctorat de l’Ecole Centrale Paris en Energétique au Laboratoire EM2C (1998), Master Recherche en Analyse Non Linéaire Appliquée à l’Université Paris-Dauphine et l’Ecole Polytechnique (1995), Diplôme d’Ingénieur de l’Ecole Centrale de Lyon Spécialité Mathématiques Appliquées à l’Ecole Centrale Paris (1995). Membre associé à l’IMSIA depuis 2009, Ingénieur Chercheur Expert en Mécanique Numérique à EDF R&D depuis 1999, Demi-ATER en Mathématiques à l’Université Paris 12 entre 1998 et 1999.

Depuis 2019, Elisabeth LACAZEDIEU est enseignant-chercheur responsable de l’Axe de Recherche Mécanique et Matériaux à l’EPF et effectue ses recherches au LMT (Laboratoire ENS Cachan) sur le thème de la modélisation numérique et la conception optimale de matériaux fonctionnalisés et de structures auto-adaptatives. Thématiques de recherche: stabilité, contrôle, vibrations, ondes.

Mots clés: réduction de modèle, point fixe, transfert de champs, couplage d’échelles, problèmes aux limites.

Contact : Elisabeth LACAZEDIEU, Enseignant-Chercheur, elisabeth.lacazedieu@epf.fr 

     
Ali MAKKE 

Diplômé en Génie Mécanique à l’université Libanaise Beyrouth (2006), Master recherche en science et génie des matériaux à l’INSA de Lyon (2007), Doctorat en génie de matériaux à L’INSA de Lyon (Laboratoire MATEIS) et l’Université de Claude Bernard-Lyon 1 UCBL - Laboratoire LPMCN (2011), ATER à I’Université de Claude Bernard (2011) et l’Université de Bretagne Sud, Lorient (2012) section 60. 
Ali MAKKE effectue ses recherches au sein de l'Institut Charles Delaunay (Laboratoire LASMIS) à l’Université de Technologie de Troyes. Ses activités de recherche concernent la simulation du comportement mécanique des matériaux à l’échelle moléculaire, et l’étude du comportement mécanique des agro-matériaux (Activité récente).

Mots clés : simulation, éléments finis, Dynamique moléculaire, polymères, copolymères à bloques, initiation d’endommagement (fissuration, nucléation des cavités…), calculs intensifs parallèles.

Contact : Ali MAKKE, Enseignant-Chercheur, ali.makke@epf.fr

 

Joseph MARAE DJOUDA 

Diplômé de l'Université d'Orléans en Matériaux et Technologies Avancées en 2012, Joseph a poursuivi sa thèse à l'Université de Technologie de Troyes la même année. Il est Docteur en mécanique des matériaux Optique et Nanotechnologies en 2016. Cette thèse a été menée à l'interface entre l’optique (Laboratoire de Nanotechnologie, Instrumentation et Optique, LNIO) et la mécanique (Laboratoire de Systèmes Mécaniques et Ingénierie Concurrente, LASMIS). L'objectif était de concevoir un capteur pour les mesures de contraintes à l'échelle nanométrique en couplant, d’un point de vue optique, des nanoparticules d'or. Joseph MARAE DJOUDA effectue ses recherches en collaboration avec le Centre de matériaux Pierre-Marie Fourt de Mines PARISTECH. Il s'agit notamment de réaliser des d'études en mécanique des matériaux solides pour des entreprises industrielles telles que : ENGIE, TOTAL, SAIPEM. Le comportement et les dommages mécaniques des aciers de pipelines sont étudiés expérimentalement et numériquement. Des méthodes d'évaluation des contraintes dans les défauts des pipelines sont également proposées.

Mots clés : comportement mécanique de l'acier, détérioration, défaillance ductile, plasticité, analyse des éléments finis, caractérisation des matériaux. 

Contact : Joseph MARAE DJOUDA, Ingénieur de Recherche, joseph.marae_djouda@epf.fr

 

Thomas PROVOT 

Thomas PROVOT a obtenu en 2012 un diplôme d’Ingénieur à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz ainsi qu’un diplôme de M2R en Mécanique, Matériaux, Structures et Procédés délivré en partenariat entre l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz, l’Université de Lorraine et l’ENSAM ParisTech. Il a ensuite obtenu un Doctorat à l’Université de Reims Champagne Ardenne dans le domaine de la Mécanique traitant de l’apport de l’accélérométrie pour l’étude quantifiée des dérives mécaniques de la course à pied face à la fatigue. Thomas PROVOT effectue ses recherches au sein de l'Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak à l’école d’ingénieurs Arts et Metiers Paristech. Ses activités de recherche concernent l’étude biomécanique des critères de performance par la mesure embarquée dans la course à pied outdoor.

Mots clés : Biomécanique, Sport, Mesure embarquée, Fatigue.

Contact : Thomas PROVOT, Enseignant-Chercheur, thomas.provot@epf.fr

     
Naman RECHO 

Naman Recho est fondateur de l’équipe ERMESS (équipe de recherche en mécanique des matériaux et structures) en 2006 à l’EPF. Docteur Ingénieur (1980), Docteur d’Etat Es sciences Physiques (1987) de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) - Paris VI. Professeur des Universités (1988). Depuis 1993, Professeur à l’UBP (Université Blaise Pascal) Clermont-II et à l’Institut Pascal. Délégation CNRS à l’UPMC (2005-2007). Fondateur (1986) de l’option Mécanique des Matériaux et Structures – MMS à l’EPF- Ecole d’ingénieurs à Sceaux. Professeur émérite à l’Université Clermont Auvergne (UCA)- institut Pascal depuis janvier 2017. Professeur honoraire (2015) et Conseiller Recherche à l’école depuis 2007. Autres activités : Professeur au CHEC (Centre des Hautes Etudes de la Construction - Paris) (1985-2017), Professeur invité «Guest Professor» à l’Université de Technologie de Hefei en Chine (depuis 2004), Professeur invité à Polytechnique de Turin en Italie dans le cadre de l’école doctorale (depuis 2010), Membre du comité d’experts de l’université d’Agder de Kristiansand en Norvège (depuis 2014). Ses activités de recherche concernent la mécanique linéaire et non-linéaire de la rupture, la fatigue des assemblages soudés et analyse probabiliste, les problèmes de rupture à partir de singularités géométriques et matérielles, et les critères de bifurcation de fissures dans des éléments de structures soumis à la fatigue.

Mots clés : critères d’amorçage, propagation de fissure, microstructures et propriétés.

Contact : Naman RECHO, Professeur, naman.recho@epf.fr

 

Cédric ZACCARDI

Diplômé de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan mention génie mécanique (2009), agrégé de Mécanique (2008), Master 2 Recherche Dynamique des Structures et des Systèmes Couplés de l’Ecole Centrale Paris (2009), Doctorat en Sciences de l’ingénieur spécialité Mécanique, laboratoire MSSMat (Centrale Paris) / LMT (ENS Cachan) (2012), Qualifié Maitre de Conférence section 60 – Mécanique, Génie Mécanique, Génie civil (2014). Cédric ZACCARDI a d’abord effectué ses recherches au sein du laboratoire MSSMat à l’Ecole Centrale Paris dans l’équipe Science et Ingénierie Numérique. Ses activités de recherche concernaient la mise en place d’une méthode de calcul multi-échelle entre un modèle déterministe et un modèle stochastique, ainsi que la mise en place d’estimateur d’erreur en quantité d’intérêt. Cédric a ensuite continué en post-doc au Karlsruher Institut für Technologie (KIT) en Allemagne sur la propagation d’incertitude dans des problèmes de contact entre surfaces aléatoires. De retour en France, Cédric a travaillé en tant qu’ingénieur R&T au sein de Safran sur les turboréacteurs des prochaines générations. Une vingtaine de brevets publiés ou en cours ont été déposés en quatre ans.

Mots clefs : couplage de modèle mécanique, mécanique numérique, estimation d‘erreur, champs stochastiques, contact, turbomachine, technologie en rupture et innovation

Contact : Cédric ZACCARDI, Enseignant-Chercheur, cedric.zaccardi@epf.fr

Membres non permanents 

Mohamed ALI BOUAZIZ

Post-Doctorant EPF, Plateforme Fabrication Additive, EPF de Troyes.

 

Anciens membres 

Laurent CHIN FOO 

Doctorat EPF-HEI (bourse de Doctorat HEI-EPF). Sujet : "Singularités mécaniques et rupture - Analyses expérimentales, modélisations numériques et validation de modèles". Encadrement : Naman RECHO (EPF), Jean-Marie NIANGA (HEI).

 

 

Duy Cuong NGUYEN 

Doctorat EPF-UTT (bourse de Doctorat CG 10) "Caractérisation de l’interface fibre/matrice. Application aux composites PP/chanvre". Encadrement : Ali MAKKE (EPF), Guillaume Montay (UTT).

 

 

Clement SORET 

Doctorat Mines ParisTech - EPF (bourse CIFRE TOTAL). Sujet : « Strain based design of pipelines ». Encadrement : Yazid MADI (EPF), Jacques Besson (Mines-ParisTech).

 

 

AXE ENERGIE & ENVIRONNEMENT

Membres permanents

Vincent BASECQ 

Diplômé Ingénieur généraliste de l’EIGSI dominante énergie et environnement (2010). Doctorat en Génie civil à l’université de La Rochelle au LaSIE (2015). Basecq effectue ses recherches dans le domaine de la thermique au sein de la plateforme BBC+ (URCA+EPF), il est rattaché à l’Université de Reims Champagne-Ardenne pour son activité de recherche. Ses activités de recherche concernent, la modélisation thermophysiologique et la simulation thermophysiologique (modélisation thermophysiologique couplé à un mannequin instrumenté) ; la modélisation de la sensation et du confort ; le confort thermique du bâtiment ; le confort thermique des habits ; la caractérisation d’équipement de survie et de dispositifs médicaux.

Mots clés : Thermophysiologique, Modélisation, Simulation, Expérimentation, Mannequin thermique, Sensation/confort bâtiment, Sensation/confort textile, Equipement de survie.

Contact : Vincent Basecq, Enseignant chercheur, vincent.basecq@epf.fr

 

Nicolas CAMARA 

Nicolas Camara a obtenu en 2001 un diplôme d’Ingénieur de l’École Nationale Supérieure de Physique de Marseille (École Centrale Marseille), puis en 2006 un Doctorat aux laboratoires IMEP (INP-Grenoble) et FORTH (Université de Crête) en Micro-Nano Electronique. De 2007 à 2010, Nicolas Camara a effectué un séjour postdoctoral au Centre National de Microélectronique de Barcelone sur des thématiques liées aux matériaux semi-conducteurs innovants pour l'électronique de puissance (Carbure de Silicium) et la nanoélectronique (Graphene). Après une année en tant qu'ATER à l'Université de Montpellier au laboratoire Charles Coulomb, il a obtenu en 2011 un poste de Maitre de Conférences à l'Université de Tours et a effectué ses recherches au laboratoire GREMAN dans le domaine de la récupération d'énergie par l'intermédiaire de nanofils piézoélectriques. 
Depuis Septembre 2015, Nicolas CAMARA effectue ses recherches à l’EPF de Montpellier en collaboration avec l'IES pour la fabrication et la mise en œuvre de micro sources d’énergie. Ces micro sources à base de cellules solaires à perovskite ou à base de nano-structures piézo-électriques permettent de  favoriser l’autonomie énergétique d’objets communicants. 

Mots clés : Nanotechnologies, Semi-conducteurs, Microélectronique, Récupération d'énergie. 

Contact : 

Nicolas CAMARA, Enseignant-Chercheur, Délégué Campus Recherche de Montpellier, nicolas.camara@epf.fr

 

Hélène CHEAP-CHARPENTIER

Diplômée en chimie à l’Université Denis Diderot Paris 7 (2003), DEA d'électrochimie à l’université Denis Diderot Paris 7 (2004), Doctorat en Chimie à l'Université d'Orsay, Paris 11 - Laboratoire de Chimie-Physique (LCP) (2007), Etude des transferts de charges dans des protéines photosynthétiques par électrochimie et spectroscopie de changement d'absorption. ATER à l’Université d'Orsay (2008) et au CNAM (2009), conception de biocapteurs à empreinte moléculaire pour la détection de pesticides par électrochimie. Stage postdoctoral à l’Université de Perpignan (2010) dans la conception de biocapteurs pour la détection de toxine alimentaire par électrochimie, microbalance à quartz et impédance. Hélène CHEAP-CHARPENTIER effectue ses recherches au sein du laboratoire LISE (UMR CNRS 8235) à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC). Ses activités de recherche concernent le domaine de l’entartrage.

Mots clés : dépôts calco-carbonique, antitartres verts, précipitation rapide contrôlée, microbalance à quartz (QCM), électrochimie.

Contact : Hélène CHEAP-CHARPENTIER, Enseignante-Chercheuse, Déléguée Campus Recherche de Sceaux, helene.cheap-charpentier@epf.fr

 

Antoine GADEMER

Antoine Gademer a obtenu en 2005 un diplôme d’Ingénieur ESIEA. Il a ensuite obtenu un Master 2 Recherche Sciences de l’Information Géographique (UMLV / ENSG), puis un Doctorat aux laboratoires GTMC (Université Paris-Est) et ATIS (ESIEA) dans le domaine des Sciences de l’Information Géographique. Antoine GADEMER effectue ses recherches à l’IES. Ses activités de recherche participent à la mise en œuvre d'un capteur complexe (chaleur, hygrométrie, ...) conçu par l'IES pour la cartographie du bâtiment EPF de Troyes et d’un bâtiment témoin de Montpellier. Ce projet pourra bénéficier d'un porteur (roulant en intérieur, volant en extérieur) capable d'égo-localisation afin d'automatiser et de géolocaliser la prise de mesure.

Mots clés : Algorithmique et Programmation, Électronique numérique, Télédétection, Micro-Robots d’exploration (UGV, USV, UUV, UAV), Charges utiles spécialisées, Traitement d’image. 

Contact : Antoine GADEMER, Enseignant-Chercheur, antoine.gademer@epf.fr

 

Olivier HORNER 

Agrégé de Chimie de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan (1993), Docteur en Chimie Inorganique à l'Université de Paris-Sud et au CEA/Saclay sur la photosynthèse artificielle (1998). Stage postdoctoral à l'Université de Stanford (1998-1999). Maître de conférence dans le domaine de la chimie bio-inorganique au CEA/Grenoble et à l'Université Joseph Fourier pendant cinq ans. Habilitation à Diriger des Recherches (2005). Ingénieur-Chercheur pendant huit ans chez EDF R&D comme chargé d’études dans le domaine de la corrosion, puis comme chef de projet dans les domaines de la chimie environnementale et de la microbiologie. Chargé de recherche au CNRS (CR1) dans la thématique des nanoparticules à visée anticancéreuse (2007). Qualifié en section CNU 31.
Olivier Horner effectue ses recherches au sein du laboratoire LISE (UMR CNRS 8235) à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC).  Ses activités de recherche concernent le domaine de l’entartrage.

Mots clés : dépôts calco-magnésiens, antitartres verts, SAXS, précipitation rapide contrôlée.

Contact : Olivier HORNER, Professeur, Directeur de la Recherche et de l’Innovation, olivier.horner@epf.fr

 

Benoit HUMBLOT 

Habilitation à diriger des recherches (HDR) (2006) / Qualification aux fonctions de maître de conférences (2001) / Doctorat en droit privé (2000) / Certificat d’aptitude à la profession d’avocat (2000) / DEA de droit des créations immatérielles (1996) / DESS de commerce international (IAE) (1993)
Benoit HUMBLOT effectue ses recherches au sein du laboratoire Dynamique du Droit (UMR UM CNRS 5815) à l’Université Montpellier. 

Mots clés : Marque, brevet, innovation, valorisation, design, concurrence, 

Contact : Benoit HUMBLOT, Enseignant-Chercheur (HDR), benoit.humblot@epf.fr


Julien KAUFFMANN

Diplômé d'un Certificat Fédéral de Capacité (Suisse) en technologue en production chimique et pharmaceutique en 2010, d'un BTS en contrôle industriel et régulation automatique à Troyes en 2012 et du diplôme d'ingénieur de l'Université de Technologie de Compiègne en génie des procédés industriels en 2015.
Fort d'une expérience en industrie lors de son parcours de formation et de 3 ans d'enseignement au lycée Lasalle à Troyes dans le secteur industriel, Julien Kauffmann rejoint l'EPF de Troyes pour prendre le poste d'ingénieur de recherche. Il sera affecté à la plateforme BBC+ et au TechLab de fabrication additive.

Mots clés : Efficacité énergétique, mannequin instrumenté, fabrication additive, matériaux intelligents

Contact : Julien KAUFMANN, Ingénieur de recherche, julien.kauffmann@epf.fr

 

Tony LOURTEAU

Diplômé Master Professionnel en Chimie Environnementale, Qualité et Ecotoxicologie à l’Université Bordeaux 1 (2011) – Laboratoire Pavillon de l’Eau ESITC Cachan (2012-2014) - LERES de l’EHESP (Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique) à Rennes (2014) - Laboratoire Pavillon de l’Eau ESITC Cachan (2015-2016). Tony LOURTEAU effectue ses recherches au sein du laboratoire LISE (UMR CNRS 8235) à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) ainsi qu’au Pavillon de l’Eau Campus ESTP. Ses activités de recherche concernent le domaine de l’entartrage et les méthodes d’analyse environnementale.

Mots clés : dépôts calco-carbonique, antitartres verts, précipitation rapide contrôlée, chromatographie (Liquide et Gaz) couplée à la spectrométrie de masse (simple ou tandem), spectroscopie UV-Visible, polarographie, Soxhlet et SPE. 

Contact : Tony LOURTEAU, Ingénieur d’Etude, tony.lourteau@epf.fr

 

Nadia MARTAJ 

Nadia Martaj a obtenu une Maîtrise des Sciences et Techniques en Energétique en 2000 à la Faculté des Sciences et Techniques de Casablanca (Maroc). Elle a ensuite obtenu en 2004 un DEA en Ingénierie Mécanique et Thermique à l’Université Paris Ouest (Nanterre-La Défense). Elle a obtenu en 2008 un Doctorat au laboratoire LEME (Laboratoire Energétique, Mécanique et Electromagnétisme) dans la spécialité Energétique/Génie des procédés. Nadia MARTAJ effectue ses recherches à l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Ses domaines de recherche concernent la simulation des performances thermiques des bâtiments, les cellules photovoltaïques, les moteurs Stirling, les optimisations énergétiques et les machines de réfrigération.

Mots clés : Simulation, Optimisation, moteur Stirling, Energétique du bâtiment, Cellules photovoltaïques, Energies renouvelables.

Contact : Nadia MARTAJ, Enseignante-Chercheuse, nadia.martaj@epf.fr

 

Abdelatif MERABTINE 

Abdelatif Merabtine a obtenu en 2008 un diplôme d’Ingénieur en Génie Mécanique à l’Ecole Nationale Polytechnique (Alger). Il a ensuite obtenu un diplôme de M2R en Energétique et Propulsion Aérospatiale à l’Université Paris Ouest (Nanterre) puis un Doctorat à l’Université de Lorraine (Nancy) dans le domaine de l’énergétique du bâtiment. Abdelatif MERABTINE effectue ses recherches au sein du laboratoire GRESPI à l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Ses activités de recherche concernent l’étude du comportement énergétique de l’enveloppe et des systèmes énergétiques associés au bâtiment en vue de l’optimisation énergétique.  

Mots clés : transfert thermique, thermique du bâtiment, approche systémique, efficacité énergétique du bâtiment. 

Contact : Abdelatif MERABTINE, Enseignant-Chercheur, Délégué Campus Recherche de Troyes, abdelatif.merabtine@epf.fr

 

Julia MOUTON 

Diplômé en Chimie fondamentale à l’université de Montpellier (2000), Master recherche en chimie des matériaux et interfaces de l’université de Montpellier (2002), Diplôme d’étude supérieure spécialisé en prévention des risques et des nuisances technologiques de l’université de Marseille (2003), Doctorat en sciences de l’eau à l’institut national de la recherche  scientifique - centre Eau, Terre et Environnement de Québec (Canada) - Laboratoire assainissement (2008) sur une thématique de dépollution des sols en contamination mixte (HAP-métaux), Ingénieur de recherche (post-doc) à l’INERIS (2008-2010) sur des thématiques d’évaluation quantitative de risques sanitaires vis à vis des sols pollués (spéciation et bio accessibilité de l’antimoine et l’arsenic), Qualification MCF (2010) en section 31 (chimie théorique, physique, analytique), 32 (chimie organique, minérale, industrielle), 35 (structure et évolution de la terre et des autres planètes), ATER à I’Université de Paris-Est Marne la Vallée – Laboratoire géomatériaux et environnement (2010-2011).
Julia MOUTON effectue ses recherches C2MA aux Mines d’Alès. Ses activités de recherche concernent la gestion des sites et sols pollués (du diagnostic à la réhabilitation), le traitement et valorisation des métaux (activité récente), la caractérisation des environnements pollués, et le développement de méthodes analytiques et de procédés de traitement durables.

Mots clés : dépollution, traitement, procédé, pollution mixte, valorisation matière, analyse chimique quantitative, spéciation, évaluation quantitative de risques sanitaires.

Contact : Julia MOUTON, Enseignante-Chercheuse, julia.mouton@epf.fr

 

Christophe RODIET

Christophe RODIET a obtenu en 2010 un Diplôme de Master Physique et Ingénierie en Conversion des Énergies à l’Université de la Réunion en partenariat avec l’École Nationale Supérieurs d’Électricité et de Mécanique (ENSEM, Université de Lorraine).  Puis en 2014, en parallèle d’un ATER à l’École Nationale Supérieure des Mines de Nancy (ENSMN, Université de Lorraine), il a obtenu un Doctorat en Mécanique Énergétique de l’Université de Lorraine avec spécialité en transferts thermiques. De 2014 à 2015 il a effectué un séjour postdoctoral à l’Institut Universitaire des Systèmes Thermiques Industriels (IUSTI, Aix-Marseille Université, CNRS, UMR 7343, Marseille) en partenariat avec le Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique (LMA, Aix-Marseille Université, CNRS, UPR 7051, Marseille) sur le thème de l’estimation spatio-temporelle de source de chaleur d’origine thermomécanique. De 2015 à 2016 il un effectué un post-doctorat à l’Institut des Matériaux Jean Rouxel (IMN, Université de Nantes, CNRS, UMR 6502, Nantes) en partenariat avec le Laboratoire de Thermocinétique de Nantes (LTN, Université de Nantes, CNRS, UMR 6607, Nantes) dans le cadre de la caractérisation thermique de films minces (AlN) en vue d’application industrielle en micro-électronique ou solution de chauffage semi-transparente. Enfin, il a rejoint l’EPF Montpellier en Septembre 2016. Christophe RODIET effectue actuellement ses recherches au sein de l’Institut d’Electronique du Sud (IES, Université Montpellier 2, CNRS, UMR 5214). Ses domaines de recherche concernent caractérisation thermique par méthodes inverses régularisées de films minces (cellules solaires photovoltaïques à concentration « CPV », super-réseaux,…), l’estimation de sources de chaleur au sein des CPV, ainsi que la mesure par voie optique (thermographie) du champ de température des CPV en fonctionnement. 

Mots clés : Transferts thermiques, Métrologie thermique, Thermographie Multi-Spectrale, Caractérisation thermique (films minces, matériaux anisotropes et/ou multicouches), Méthodes Inverses et régularisation, Estimation de sources (thermique, thermomécanique,…) ou de Conditions aux limites, Optimisation, Cellules solaires à concentration.

Contact : Christophe Rodiet, Enseignant-Chercheur, christophe.rodiet@epf.fr

 

Cathel ZITZMANN 

Diplômée d’un Master en Cryptologie et Sécurité Informatique de l’Université de Bordeaux 1 (2009), Doctorat en Optimisation et Sûreté des Systèmes de l’Université de Technologie de Troyes (2013) au sein de l’équipe LM2S, Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche Section 26 à l’UTT (2012-2013). Qualifiée en section CNU 26 et 27. Enseignante-chercheure à l’EPF depuis septembre 2013.
Cathel Zitzmann effectue ses recherches au sein de l’Institut Charles Delaunay (Equipe LM2S) à l’Université de Technologie de Troyes. Son domaine de recherche concerne la détection statistique paramétrique et non paramétrique appliquée à la criminalistique numérique (détection d’information cachées, détection de falsification, identification de l’appareil photographique, reconnaissance faciale, etc.)

Mots-clés : détection statistique paramétrique, théorie de la décision statistique, application à la criminalistique numérique, traitement d’image.

Contact: Cathel ZITZMANN, Enseignante-Chercheuse, cathel.zitzmann@epf.fr

 

Membres non permanents 

Antoine BATAILLE 

Stagiaire 4A EPF/SEB CALOR en Environnement, Plateforme GREEN, EPF Montpellier.

 

 

 

Chiheb BEJI 

Doctorant  Université de Tunis El Manar/EPF en Energétique, Plateforme BBC+, EPF Troyes.

 

 

Joey BOU NAFEH 

Doctorant Dynamique du droit/EPF en Droit, labo Dynamique du Droit, Montpellier. Direction de thèse : Benoit HUMBLOT (EPF), codirection : Xavier STRUBEL (Télécom Ecole de Management). 

 

Baptiste DERONZA 

Stagiaire 4A EPF/Mines d’Alès en Environnement, laboratoire Mines d’Alès, EPF Montpellier.

 

 

 

Manel GRITLI

Doctorante en co-tutelle UPMC / Université de Tunis El Manar. Sujet : «Protection de l’acier au carbone contre l’entartrage par un traitement à base de polymère non toxique et dopage aux cations cuivre et zinc ». Encadrement : Olivier HORNER (EPF), Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Hubert PERROT (LISE), Yasser BEN AMOR (Université Tunis El Manar).

 

Tianying LI

Doctorante EPF/URCA en Energétique, Plateforme BBC+, EPF Troyes.

 

 

 

Bastien POLITI

Doctorant en Energétique. Thèse CIFRE avec la compagnie BAP, leader du co-working en France. Sujet : « Fabrication et optimisation des prototypes de récupération d’énergie ambiante pour rendre autonomes énergétiquement des tablettes tactiles communicantes sans fils». Encadrement : Nicolas CAMARA (EPF),  Alain FOUCARAN  (IES, Université de Montpellier).

 

 

Leopold KRITLY

Doctorant en Acoustique. Thèse en co-tutelle avec l’Université Catholique de Leuven (KU Leuven R&D, Belgique). Sujet:  « L'écholocalisation Humaine au sein de batiment ». Encadrement : Monika RYCHTARIKOVA (KU Leuven), Antoine GADEMER (EPF), Christ GLORIEUX (KU Leuven), David PELEGRIN GARCIA (Widex A/S) .

 

Anciens membres 

Hana BERRICHE  

Stagiaire AgroParisTech (financement industriel). Sujet : « Etude des propriétés entartrantes de l’eau d’un bac d’ozonation ». Encadrement : Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Olivier HORNER (EPF), Hubert PERROT (LISE), Jean LEDION (Arts et Métiers ParisTech).

 

Yann CHEMINEAU  

Stagiaire ESCOM (financement industriel). Sujet : « Etude de l’encrassement des thermoplongeurs en absence ou présence d’inhibiteurs ». Encadrement : Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Olivier HORNER (EPF), Hubert PERROT (LISE), Jean LEDION (Arts et Métiers ParisTech).

 

 

Aliénor DAGORY

Doctorante en Droit / Chargée d’études innovation (Pôle Innovation & Pôles de Compétitivité/Arist) à la Chambre régionale de commerce et d’industrie. Sujet : « Les usages du brevet». Encadrement (codirection) : Benoit HUMBLOT (EPF), Agnès ROBIN (Université de Montpellier).

 

 

William GHIASSI

Stagiaire EPF 4ème année (financement industriel). Sujet : « Effet d’une sélection d’antitartres sur les dépôts minéraux ». Encadrement : Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Olivier HORNER (EPF), Jean LEDION (Arts et Métiers ParisTech).

 

 

Alix VAUDE

Stagiaire EPF 4ème année (financement industriel). Sujet : « Dépôts minéraux et Antitartres verts ». Encadrement : Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Jean LEDION (Arts et Métiers ParisTech)

 

 

Marie CHAUSSEMIER

Stagiaire Master 2 Paris 5 (financement industriel). Sujet : « Antitartres verts ». Encadrement : Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Olivier HORNER (EPF).

 

 

Dimitri PERONNO

Stagiaire EPF 4ème année (cofinancement EPF-LISE). Sujet : « Utilisation de la méthode de précipitation rapide contrôlée et de la microbalance à quartz pour étudier le phénomène d’entartrage». Encadrement : Hubert PERROT (CNRS), Olivier HORNER (EPF), Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF).

 

 

Ermane POURMOHTASHAM

Stagiaire EPF 4ème année (financement industriel). Sujet : « Veille bibliographique sur les antitartres verts ». Encadrement : Hélène CHEAP-CHARPENTIER (EPF), Olivier HORNER (EPF), Jean LEDION (Arts et Métiers ParisTech).

 

 

Alexandre DAVESNES 

Stagiaire EPF 4ème année (financement industriel). Sujet : « Etude de dépôts calco-magnésiens». Encadrement : Olivier HORNER (EPF), Hubert PERROT (CNRS).