SI au féminin : ingénieur-e, c'est aussi pour les filles !

Publié le 26/11/2015
Si au féminin

Plus de 30 étudiantes de l’EPF ont participé le 26 novembre à la journée nationale "Les Sciences de l’Ingénieur au féminin" dans toute la France, pour créer des vocations et faire bouger les lignes. 

Merci à elles !

Organisée par les associations Elles bougent et UPSTI, cette journée exceptionnelle  a pour objectifs de sensibiliser les jeunes collégiennes et lycéennes aux carrières scientifiques et technologiques au travers des témoignages d'ingénieures, techniciennes et élèves ingénieures.
Nos peufiennes étaient donc présentes pour partager leur expérience personnelle et pour prodiguer des conseils aux jeunes filles. Elles étaient les plus nombreuses parmi les partenaires Elles Bougent, et elles ont représenté l’EPF dans de nombreuses villes : Paris, Montpellier, Metz, Avignon, Lyon, ou encore Versailles !

 

Au total, 15 000 collégiennes et lycéennes ont participé à cette journée dans 150 établissements partout en France.

 

#iLookLikeAnEngineer

 

 

Morgane Boisson, en 3ème année à l’EPF Montpellier

 

Morgane Boisson, en 3e année à l'EFP Montpellier

« J'ai participé à cet évènement au collège Gérard Philipe de Montpellier et j'ai été ravie de faire cette intervention ! Nous avons été vraiment bien accueillies, que ce soit par l'équipe enseignante ou par les jeunes filles. Elles étaient très actives, volontaires, souriantes, à l'écoute... Elles nous ont posé beaucoup de questions et je pense qu'elles ont apprécié cette intervention.

On a discuté de ce qu'était un ingénieur, de ce qu'il faisait de sa journée, de l'orientation possible après le collège, des clichés qu'il faut dépasser (on a entendu "mes parents me disent que je ne suis bonne qu'à être femme de ménage"...). Au-delà de présenter le métier d'ingénieur-e, notre rôle a été de redonner confiance aux jeunes filles et de les motiver.
 »

 

Laetitia Allard, 3ème année formation franco-québécoise à Sceaux

 

Laetitia Allard, 3e année formation franco-québécoise à Sceaux

« La rencontre s'est très bien passée : nous étions 8 intervenantes dont 3 ingénieures (de Vinci, BNP Paribas, Renault) et 5 élèves ingénieures. La rencontre s'est déroulée pendant deux heures devant 80 jeunes filles de premières S essentiellement.

Après une présentation de chacune des intervenantes, la suite de la rencontre était avant tout un échange avec les lycéennes, des réponses à leurs questions, à leurs craintes, appréhensions, préjugés qu'elles pouvaient peut-être avoir sur le métier d'ingénieur avec un mot d'ordre : OSEZ les études

D'un point de vue personnel, j'ai beaucoup apprécié pouvoir participer à cette rencontre car c'est un sujet qui me tient à cœur : d'abord parce que j'ai moi-même beaucoup hésité avant de choisir ces études, ensuite parce que j'aimerais que plus de filles osent, et qu'elles soient fières d'avoir de l'ambition en plus d'avoir une passion.
 »