Alumni - Camille Parouteau : le parcours Bien-Être pour les entreprises

Publié le 29/09/2017

Camille Parouteau, diplômé de l'EPF - Ecole d'Ingénieur-e-s (Promotion 2012) et spécialisé en Finance de Marché (orientation Business Decision Engineering). Aujourd’hui chef d’entreprise, le concept monMartin propose aux professionnels d'intégrer un parcours "bien-être" au sein de leurs structures. 

Le déclic pour entreprendre

"J'ai toujours eu envie d'entreprendre. Déjà à l'EPF, j'ai voulu créer mon entreprise en 3ème année, sauf que je n'avais pas d'idée vraiment excitante à mes yeux. Et puis, il faut dire que mes parents n'étaient pas vraiment d'accord pour que j'arrête mes études. Je me suis donc tourné vers la création d'une association étudiante à l'EPF : le Club des Entrepreneurs de l'EPF. Avec une équipe d'une dizaine d'étudiants que j'ai formée, nous avons organisé des conférences et des rencontres avec des entrepreneurs passionnants. Cette belle aventure m'a déjà permis de savoir ce que signifie partir d'une feuille blanche, de définir un "produit", un angle de communication, et surtout, de motiver et structurer une petite équipe ! Cela m'a beaucoup servi par la suite..."

La naissance du concept MonMartin

"En tant qu'ancien co-dirigeant d'une startup digitale dans le B2B, avec 18 collaborateurs à bord et après avoir recruté 10 personnes supplémentaires, j'ai pu identifier le besoin d'accompagner les nouveaux talents sur les plans émotionnel, nutritionnel et corporel. Nous leur avons par exemple proposé un coaching sportif et relaxation."

Avec mon associé Cédric, ostéopathe en entreprise depuis plusieurs années, nous nous sommes rendus compte à quel point il était important de compléter des séances d'ostéopathie en entreprise par un accompagnement sur la nutrition et la gestion du stress. 1 personne rencontrée sur 2 en entreprise se plaint de maux de ventre ou de dos, alors que le problème est en fait purement émotionnel ou digestif.

L'idée d'un Parcours bien-être avec une approche globale, est née de cette rencontre. A ce moment là, nous avons compris que nous étions complémentaires et qu'il fallait proposer une offre simple avec l'accès à 3 univers : Emotions, Nutrition et Corporel dirigé par un réseau d'experts thérapeutes sur toute la France."

La valeur ajoutée de la formation généraliste EPF

"J'avais choisi l'EPF pour sa formation vraiment généraliste, et je n'ai pas été déçu ! Dès la 1ère année, on est ouvert sur le monde de l'entreprise au sens large : du droit, de la finance d'entreprise, mais aussi les supers matières d'ingénieurs tels que l'algèbre et la mécanique. La très forte culture associative de l'EPF m'a également permis de travailler sur moi-même, et de savoir travailler avec les autres : en équipe ! Cette ouverture d'esprit et ce mindset collaboratif me sont utiles chaque jour dans ma startup.

Aussi, l’EPF m'a apporté une approche humaniste de la vie, car c'est clairement dans les valeurs de l'école. Fondée par une pionnière en formation féminine scientifique, puis restée à taille humaine, l'EPF nous forme à créer un lien fort et de qualité avec les autres élèves, et cette mentalité est restée clairement ancrée en mois, 10 ans après mon entrée en 1ère année !"

L’esprit entrepreneurial

"Un bon entrepreneur est avant tout quelqu'un de passionné par le problème auquel il s'attaque. C'est pour moi le meilleur des prérequis, car créer une entreprise demande énormément d'énergie et de sacrifices. Partant de cette base, la deuxième qualité d'un bon entrepreneur est d'être "focus" sur les priorités, chaque jour. Il est tellement facile de s'éparpiller, que de rester concentrer sur les sujets prioritaires demande une bonne hygiène de vie personnelle, et de prendre de la hauteur régulièrement.

Vous pourriez alors me demander quelles sont ces fameuses priorités ? Difficile à exprimer facilement, car c'est vraiment avec l'expérience, et la confrontation avec son marché et ses clients potentiels, que vous le saurez. Donc si je devais définir un troisième atout du bon entrepreneur, c'est de se lancer très rapidement sur le marché, en quelques semaines, avec les moyens du bord. Je passe mes journées à dire à mes équipes : qu'êtes-vous capable de faire en 3 semaines, plutôt que de demander qu'est-ce que l'on peut mettre dans notre première version de l'application."

Dépasser les obstacles

"Je peux dire que j’ai rencontré énormément de difficultés… mais sinon la création d'entreprise serait à la portée de tous. Je pense que l'une des plus grandes difficultés est de garder la force d'avancer chaque jour. Il peut arriver que des difficultés ponctuelles arrivent, comme des difficultés financières ou des tensions dans l'équipe, et c'est cette envie de réussir ensemble, car nous croyons dans le futur, qui nous permet de dépasser ces moments. Au final, je ne retiens que les instants extraordinaires que j'ai pu vivre ces 4 dernières années dans mes aventures entrepreneuriales."

Des conseils pour les peufiens

"Lancez-vous ! Forcément, je ne vais pas dire le contraire. C'est selon moi bien plus qu'un job, c'est un mode de vie à part entière, et c'est le meilleur moyen de vivre la plus extraordinaire des vies ! Se lancer dès les études est une superbe idée, il faut se jeter à l'eau.

Ensuite, il est très important de s'entourer d'une équipe compétente, qui va permettre ensemble d'aller sur le marché. Le dernier conseil, je le répète, c'est de tester au plus vite sur 5 clients potentiels, qu'il faudra soigneusement sélectionner. Car sans leurs feedbacks, vos idées ne restent que des idées. Et sans les premiers clients, une entreprise n'est pas viable. Cash is king, comme disent les anglais."

Les projets à venir pour monMartin

"Nous avons beaucoup de projets de développement pour monMartin, avec la mise en place d'un Parcours premium pour les hauts dirigeants et top managers et surtout une ouverture à d'autres segments de marché, comme les écoles d'ingénieurs. Je dois d'ailleurs vivement remercier toute la Direction de l'EPF pour m'avoir fait confiance en devenant notre premier client dans ce segment !"

L'EPF teste le Parcours !

    

Lors de la semaine d'intégration du 4 septembre, les élèves ainsi que les membres de l'administration ont pu s'essayer au Parcours monMartin. Pour l'univers nutritionnel, un vélo à smoothie a pris place dans la cour de l'école. En parallèle pour l'univers corporel, Elsa, ostéopathe, nous mettait en situation avec des exercices à faire au quotidien pour prévenir et soulager les maux chroniques. Enfin, l'univers émotionnel comprenait une séance d'initiation à la sophrologie dont l'objectif était de lâcher prise et se recentrer sur soi. Finalement, ces petits moments "hors du temps" nous confortent dans l'idée que le bien-être au travail et dans les études ne peut qu'avoir un effet bénéfique quant à la productivité de chacun.

 

Pour aller + loin