Formation

Diplôme d'ingénieur·e franco-allemand en production et automatisation

Accès
Terminale
Bac+1
Campus
Diplôme
Diplôme d'ingénieur (Bac+5)
Langue
Français
Allemand
Anglais
Stage
5 stages
Rythme
Plein temps
Formations

Vous rêvez de travailler pour des groupes industriels à dimension internationale ?
L’EPF, école pionnière en matière d’ingénierie depuis 1925, vous propose un double-diplôme franco-allemand d’Ingénieur-manager avec la Hochschule de Munich.
Cette formation d’excellence valorise votre cursus binational grâce à l’obtention de plusieurs diplômes et d’un certificat.

 

Image
homme et femme automatisation et production

Tout savoir sur la formation franco-allemande

Seul diplôme binational accrédité par la CTI en France et l'ASIN en Allemagne, devenez ingénieur trilingue (français, allemand, anglais) spécialiste de la production et de l'automatisation. En alternance géographique entre l'EPF, campus Paris-Cachan et la Hochschule de Munich pendant cinq ans, bénéficiez d'une formation d'excellence post-bac avec une pédagogie de proximité et des stages à l'international.

5 raisons de choisir cette formation

Évoluer à l'international
S'insérer en entreprise grâce à cinq stages tout au long du cursus
Étudier dans deux pays en alternance pendant cinq ans
Obtenir trois diplômes
Devenir un expert spécialiste de l'automatisation industrielle et des chaînes de production

Admission

 

Niveaux et profils attendus

Cette formation binationale est l’une des rares à être accessible directement après le bac pour les élèves de terminales générales avec un solide socle de connaissances scientifiques (ou après un bac+1 de moins de deux ans). Il n'est pas nécessaire d'être bilingue en allemand, juste d'avoir étudié cette langue en LV2 au collège et lycée. 

 

Candidature

1. Candidature via Parcoursup : EPF Paris-Cachan / Formation binationale franco-allemande. Les frais d’inscription sont de 40€ (gratuit pour les boursiers).
2. Étude des dossiers scolaires (notes de première, du bac français et des deux premiers trimestres de terminale).
3. Présélection des candidats : les meilleurs, déclarés « Admissibles » sont convoqués à un entretien.
4. Entretien : mi-avril à Paris-Cachan. Il permet d’évaluer le niveau linguistique (il n’est cependant pas nécessaire d’être bilingue), tout en prenant en compte
la motivation et la maturité du candidat.
5. Classement final des candidats par le jury de l’EPF.
6. Propositions d’admission sur Parcoursup entre mai et juillet. Les candidats admis doivent valider leur choix par un « Oui » définitif sans conservation de listes d’attente pour pouvoir s’inscrire à l’EPF.

 

Modalités de la formation

Durée : cinq ans

Droits de scolarité : 8 700€ par an

Au titre de l'accord franco-allemand de Weimar (19 septembre 1997), l'Université franco-allemande (UFA) participe financièrement à l'aide à la mobilité de nos étudiants, pour chaque année effectuée dans le pays partenaire.

20 places par promotion

20
élèves par an
3
diplômes
43 000
salaire moyen à la sortie

Déroulement de la formation

 

La formation se déroule en alternance en France et en Allemagne tout au long des cinq années :

  • La première année se déroule en France, sur le campus de Paris-Cachan, dans un groupe réduit en cursus binational préparatoire, avec des cours de langue renforcés et un stage de cinq semaines.
  • La deuxième année se déroule en Allemagne, à la Hochschule de Munich et les étudiants sont en cours avec des étudiants allemands. Un stage de dix semaines clôt cette année.
  • La troisième année se déroule en France, sur le campus de Paris-Cachan, avec les étudiants allemands. Un stage de quatorze semaines clôt cette année.
  • La quatrième année se déroule en Allemagne, à la Hochschule de Munich et les étudiants sont en cours avec les étudiants allemands. Un stage de dix semaines clôt cette année.
  • La cinquième année se déroule en France, sur le campus de Paris-Cachan, avec les étudiants allemands. Le Projet de Fin d'Études (PFE), d'une durée de 26 semaines, vient clôturer les études des étudiants français et allemands.

 

5 axes d'études

  • Des enseignements scientifiques et techniques, incluant les outils de l’ingénieur tels que statistiques, mathématiques appliquées, mécanique, électronique, informatique, automatique, gestion de production, logistique...
  • Des cours sur l’entreprise et la compréhension de son environnement économique : gestion de projets, mécanismes économiques, organisation industrielle, droit, management, innovation, marketing, entrepreneuriat…
  • La pratique des langues : une excellente maîtrise culturelle et linguistique de l’allemand. La pratique de l’anglais avec un niveau minimal attesté B2+ en fin de cursus ;
  • Le développement d’un projet personnel ;
  • Des expériences professionnelles : cinq séquences en entreprises

Compétences développées

  • Organiser et optimiser une activité industrielle tout au long de la chaîne logistique (moyens techniques, ressources et compétences humaines, maîtrise des coûts, des délais et de la qualité) ;
  • Concevoir, gérer et à améliorer des installations automatisées (robotique, automatique, informatique, mécatronique, contrôles et régulations de systèmes complexes, etc.).

  • Outils de l’ingénieur tels que statistiques,
  • Mathématiques appliquées,
  • Mécanique,
  • Électronique,
  • Informatique,
  • Automatique,
  • Gestion de production,
  • Logistique

  • Gestion de projets,
  • Mécanismes économiques,
  • Organisation industrielle,
  • Droit,
  • Management,
  • Innovation,
  • Marketing,
  • Entrepreunariat

  • Une excellente maîtrise culturelle et linguistique de l’allemand.
  • La pratique de l’anglais avec un niveau minimal attesté B2+ en
    fin de cursus ;

Carrière & débouchés

L'ingénieur en automatisation conçoit des systèmes automatisés complexes. Il est le principal responsable de l’automatisation d’une usine, d’une entreprise, d’un système de tri, etc. Il est présent dans tous les domaines de la fabrication industrielle qui utilisent une chaîne de production : automobile, aéronautique, construction mécanique, bois, textile, agroalimentaire, chimie.

L’ingénieur de production veille aux programmes de fabrication, à l’ordonnancement, la logistique, la maintenance, l’approvisionnement et la planification. Il intervient tout au long du processus de fabrication. Il est garant du respect des coûts, des délais et des normes de sécurité et de qualité. Il encadre les équipes de production (ouvriers, techniciens), organise les plannings et répartit le travail. Il est également chargé de rationaliser, optimiser les flux et les moyens de production en mettant en place des outils de gestion, et des indicateurs de performance. Il gère le budget de son service et parfois celui de l’ensemble d’une unité de production.

Contact

Image
Christian-Roger
Christian ROGER
Responsable Pédagogique
Contacter