3 questions à Norberto Cotaina, Responsable de la formation par apprentissage à l’EPF, Campus de Sceaux | EPF Ecole d'ingénieurs

3 questions à Norberto Cotaina, Responsable de la formation par apprentissage à l’EPF, Campus de Sceaux

Publié le 27/03/2020

Les apprentis sont particulièrement concernés par cette période de confinement. Ils doivent s'adapter à la fois dans le suivi de leurs enseignements à distance mais également dans leur travail en entreprise. Norberto Cotaina répond aux questions sur l'accompagnement des apprentis à l'EPF.

En cette situation exceptionnelle, que deviennent les apprentis ?

Cette situation touche évidemment particulièrement les apprentis. Ceux en période scolaire suivent les formations à distance proposées par l’EPF respectant le planning et le syllabus de la formation.

Si le confinement et la fermeture des frontières persistent, la réalisation de la Mission à l’Etranger va devenir problématique. En temps normal, les Missions à l’Etranger sont réalisées pendant la période d’été. Cependant, l’école relève quelques cas de départs prévus pour le mois de mai et leur réalisation devient incertaine.

L’école se tient à l’écoute et reste en lien direct avec les élèves concernés ainsi que leurs tuteurs en entreprise pour apporter notre soutien et essayer de trouver des solutions alternatives tous ensemble.

Quel accompagnement offre l’EPF à ces élèves en particulier ?

L’EPF assure le suivi des apprentis en entreprise et actuellement en cours. Les tuteurs académiques réalisent actuellement les bilans et évaluations semestriels avec les apprentis et leurs tuteurs en entreprise. En remplacement des visites habituelles en entreprise (tuteur entreprise, tuteur académique et apprenti), nous organisons des vidéo-conférences ou téléphoniques afin d’évaluer la période passée, faire le point sur les projets en cours (Rapport de Missions pour le 1A, Projet Technique pour les 2A et Plan Management de Projet et PFE pour les 3A) et donner des objectifs pour le semestre prochain, en prenant en considération, bien évidemment la situation de l’entreprise.

En complément, nous appelons ou répondons aux appels des apprentis pour faire un point plus personnel et vérifier que la période de confinement se déroule dans les meilleures conditions possibles et pour écouter et évoquer leurs craintes vis-à-vis de leur formation.

Certains apprentis doivent-ils être en télétravail ? Quelles conséquences cela a-t-il pour eux ?

Actuellement, nous connaissons le cas de télétravail toute la semaine (avec accès à leurs fichiers entreprise), le télétravail partiel ainsi que le chômage technique partiel et le chômage total. Pour les cas d’inactivité nous conseillons aux apprentis de travailler leurs cours et aussi leur livrables semestriels école/entreprise (rapport de missions, de projet, …). Leur rémunération devra être maintenue par l’entreprise.

A priori, la mise en œuvre de l’activité partielle alors que l’alternant suit des cours à distance ne donne lieu à aucune réduction de la rémunération de l’alternant. Les entreprises d’accueil informent les alternants des décisions et dispositions à leur encontre.