Analyse de données Covid-19 : des élèves de la majeure Energie et environnement au coeur de l'actualité | EPF Ecole d'ingénieurs

Analyse de données Covid-19 : des élèves de la majeure Energie et environnement au coeur de l'actualité

Publié le 28/05/2020

Dans le cadre d'un projet pédagogique de data science proposé par Christophe Menichetti (IBM) et Anastasia Lieva (Comwatt) pour les élèves de 4e année de l'EPF Ecole d'Ingénieur-e-s, Tristan Le Pennec et Maximilien Perez ont réalisé un site internet d’analyse des données du Covid-19.

Ce module pédagogique proposé aux élèves de la Majeure Énergie & Environnement (MEE) du campus de Montpellier mêle recherches scientifiques et traitement de données afin d’étudier un sujet précis. Pour cette année les encadrants ont choisi un sujet d’actualité, le coronavirus. Malgré le confinement les élèves ont su s’organiser pour créer des travaux aboutis sur l’analyse de données concernant la pandémie. C’est le cas du site web développé par ces 2 étudiants, disponible à l’adresse maximilienperez.com.

L’énergie au cœur de la data science

Ce contenu pédagogique a permis aux étudiants de la MEE de comprendre les enjeux autour de la donnée. Ce module intégrant une visite d’IBM avec des conférences sur différents thèmes dans leurs locaux offre aux étudiants de nouvelles perspectives pour l’utilisation et la production intelligente de données.

Les compétences en informatique étant un atout indispensable de l’ingénieur, l’étude de la science de la donnée en énergie et environnement permet d’aborder des aspects de développement par l’apprentissage du python et l’utilisation de node.js via la plateforme IBM cloud. IBM met à disposition toutes les ressources nécessaires pour mener à bien de tels projets.

L’analyse et le traitement de données une science du 21e siècle

Ces dernières années, les termes d’intelligence artificielle, big data, data science ou encore machine learning ne cessent d’être utilisés dans tous les médias pour parler de nombreuses innovations.

Ici le but a été d’utiliser la data science (science de la donnée) par le biais du machine learning (technologie permettant aux ordinateurs d’apprendre sans avoir été programmés explicitement à cet effet) afin de construire un modèle prédictif de propagation de la maladie dans un pays à partir des données existantes. Ce processus passe par différentes étapes qui forment un cycle de création.

Le modèle prédictif créé a donc été retravaillé dans un processus itératif afin d’obtenir un modèle cohérent pouvant représenter la réalité.

Les projets de data science sont riches en résultats et observation mais la forme de présentation de ceux-ci reste complexe. Un outil très efficace afin de communiquer ces résultats est le web. En effet, aujourd’hui créer une application disponible pour tous est simplifié grâce à la programmation de sites internet. Ces étudiants ont fait ce choix pour présenter leur étude.

Le développement web au service de la communication

Afin d’augmenter leur visibilité de plus en plus d’entreprises et même de particuliers se tournent vers la solution du site internet. Facile à partager et dynamique, cette solution est idéale pour tout acteur souhaitant communiquer sur ses projets ou son activité.

Grâce à la technologie mise au point par Facebook et disponible en open source (ReactJS), Maximilien et Tristan ont créé un outil de visualisation de données. Déployé sur un serveur distant, leur site est accessible de n’importe où et à n’importe quel moment. Vous pouvez retrouver des fonctions

  • de visualisation par pays,
  • de comparaison,
  • de prédiction pour les 25 prochains jours

Ce site a permis d’exposer les résultats scientifiques de leur projet et de proposer une application efficace pour l’information de la population.

Conclusion

Grâce à ces unités d’enseignement technique et dans l’ère du temps, les étudiants de la majeure « Energie et Environnement » ont eu l’occasion de développer de nouvelles compétences prisées dans de nombreux secteurs de l’ingénierie.

Maximilien et Tristan ont décidé de poursuivre la création de leur site, ils comptent dans les prochaines semaines rajouter une carte de la France ainsi que de nouveaux outils prédictifs. Ils réaliseront aussi un meet-up approfondi en collaboration avec Christophe Menichetti durant le mois de juin sur leurs travaux.

Pour suivre l’évolution du site et de l’épidémie n’hésitez pas à consulter régulièrement la page qui est mise à jour quotidiennement.