Année de l’Afrique-France : l’EPF investit le terrain | EPF Ecole d'ingénieurs

Année de l’Afrique-France : l’EPF investit le terrain

Publié le 20/04/2020

"Je considère que l’Afrique est tout simplement le continent central, global, incontournable car c’est ici que se télescopent tous les défis contemporains. C’est en Afrique que se jouera une partie du basculement du monde." C’est ainsi que s’exprimait Emmanuel Macron, le 28 novembre 2017, lors de son déplacement à Ouagadougou au Burkina Faso.

En 2020, le Président de la République lance « Africa2020 » un projet panafricain et pluridisciplinaire, centrée sur l'innovation dans les arts, les sciences, les technologies, l'entrepreneuriat et l'économie. L'éducation sera une question transversale pour le partage et la transmission de savoirs. Cette Saison inédite favorisera les mobilités, mettra à l'honneur les femmes dans tous les secteurs d'activité et ciblera en priorité la jeunesse. L'ambition d'Africa2020 est de créer un mouvement d'émancipation global à travers un engagement durable bâti autour des valeurs de la citoyenneté.

L’EPF a toujours été tournée vers l’Afrique avec notamment un programme Ingénieure en Afrique, un programme d’excellence (post bac) de classes préparatoires scientifiques, favorisant l’accès des jeunes filles aux métiers d’ingénieurs quelles que soient leurs situations sociales. Le programme est né d’une alliance entre 2iE et EPF Ecole d'ingénieur-e-s.

Dans le cadre de ce partenariat, Jean-Michel Nicolle, Directeur général de l’EPF s’est rendu début février à Yaoundé au Cameroun pour participer au Conseil de classe de PrépaVogt, renforcer la coopération autour de ce projet et promouvoir les formations de l’EPF auprès de jeunes femmes en Afrique et des élèves actuellement en PrépaVogt.

Ce déplacement a été aussi l’occasion d’inaugurer la possibilité pour un élève de l’EPF de passer un semestre au sein de la PrépaVogt en échange au cours de son troisième semestre d’étude à l’EPF.

Soyibou Sy, professeur de mathématiques à l’EPF s’est par ailleurs rendu au Cameroun pour enseigner aux élèves de la prépa et rencontrer les candidats potentiels à l’intégration de l’EPF.

L’EPF poursuit ainsi son action en faveur de l’ouverture de ses formations à de jeunes élèves brillants du continent Africain et qui souhaiteraient devenir des ingénieur.e.s généralistes, engagé.e.s et responsables.