Conférence sur l'interopérabilité des données de santé et Big Data | EPF Ecole d'ingénieurs

Conférence sur l'interopérabilité des données de santé et Big Data

Publié le 14/01/2020

Le 7 janvier dernier, les élèves de la Majeure Ingénierie & Santé ont assisté à une conférence au sujet de l’Interopérabilité des données de santé et Big Data au sein du campus de Sceaux.

Qu’est-ce que l'interopérabilité des données ?

En informatique, l'interopérabilité des données c’est la capacité que possède un système informatique à fonctionner avec d’autres produits ou systèmes informatiques, existants ou futurs, sans restriction d’accès ou de mise en œuvre. L’interopérabilité a pour objectif de collecter les informations en temps réel et de les avoir au bon moment et au bon endroit.

La conférence

Les intervenants de cette conférence étaient Jean-Yves TERRIEN et Sandra MIGNOT, Chef de Projet Informatique de la DSI au sein du Centre Hospitalier Universitaire d'Ile-de-France (AP-HP). L’AP-HP accueille chaque année dans ses 39 hôpitaux, 8,3 millions de patients dont 7 millions d’admissions aux Urgences. Dans une organisation de cette taille, avec des milliers d’applications informatiques et des contraintes de sécurité à respecter, l’interopérabilité intervient pour faciliter le partage des informations des patients au sein du centre hospitalier. A titre d’exemple, quand un patient se présente à l’accueil et enregistre ses informations, tous les autres services, ainsi que le médecin qui va le recevoir, sont déjà au courant de son arrivée et disposent déjà de son dossier médical.

Jean-Yves TERRIEN et Sandra MIGNOT ont fait part aux étudiants présents des enjeux du bon échange de données, non seulement dans le domaine médical, mais également dans tous les secteurs d’activité, surtout quand la quantité d’informations collectées est très importante.

Il a été également noté que l’interopérabilité est aujourd’hui au cœur des stratégies des grandes entreprises. Elle vise la bonne gestion des stocks, la traçabilité, le partage des informations en temps réel… D'où la nécessité de construire un système d’échange des données interactif. Aussi, les intervenants ont abordé le système d’échange des données de l’AP-HP comme exemple :"Nous avons 500 interfaces avec 500 types d’échanges, ce qui fait plus de 10 millions d’informations collectées en 24 heures… C’est énorme et c’est complexe !"

Enfin, un lien entre l’interopérabilité et l’intelligence artificielle a été évoqué.
Ces deux dernières se complètent pour créer des systèmes d’échange d’informations
plus performants avec plus de visibilité sur ce qu’il se passe
dans la cartographie du système.

Questions/réponses

Un temps d'échanges entre les élèves et les intervenants étaient également prévu à la fin de la conférence. L'occasion pour les étudiants ingénieurs de la Majeure Ingénierie & Santé de poser leurs questions librement. Un des élèves s'est d'ailleurs interrogé sur la sécurité et l’anonymat des données : "Les données que vous traitez sont-elles anonymes ? Avez-vous subis des attaques visant à voler les données de vos patients ?". Question à laquelle Jean-Yves TERRIEN a répondu : "Non, les données ne sont pas anonymes, et oui des personnes malveillantes essaient de nous attaquer tous les jours mais nous nous protégeons. C’est un travail de tous les jours".