Entrepreneur EPF : Jonathan Justman fondateur de Travel wifi | EPF Ecole d'ingénieurs

Entrepreneur EPF : Jonathan Justman fondateur de Travel wifi

Publié le 01/07/2020

Diplômé 2013 de la filière Environnement et de l’option Énergétique et Environnement sur le campus de Sceaux, Jonathan Justman est l’un des nombreux entrepreneurs EPF. Durant ses études, il a beaucoup voyagé, en stages dans le nord de l’Ecosse puis à Taïwan pour découvrir cette partie de l’Asie et apprendre le chinois. C’est ainsi qu’il a eu l’idée de créer Travel Wifi en 2013.

« Cela va paraître cliché (et ça l’est, même s’il y a une part de vérité ! :-) ), mais selon moi, entreprendre permet d’être libre et de décider activement de son futur. J’ai eu une mauvaise expérience au sein d’un grand groupe et cela a été le déclic. Il me fallait un environnement dans lequel mes décisions auraient un impact réel et immédiat sur le destin de mon entreprise (et donc le mien) ! J’aurais pu rejoindre une petite entreprise, mais je me suis dit… pourquoi ne pas tenter l’entrepreneuriat ?
J’ai toujours admiré mon père qui lui-même a créé son entreprise de toute pièce et en a fait sa vie, c’est ce que j’ai toujours (secrètement) espéré reproduire. Il ne restait qu’à trouver l’idée, se lancer, tester et itérer jusqu’à ce que cela fonctionne.

L’idée de Travel Wifi m’est venue en 2013. A partir du mois d’août, j’ai commencé à plancher sur la question. Au début, je voyais cela comme un simple projet extra-scolaire – il a d’ailleurs été considéré comme mon stage de fin d’études - voire même un jeu et j’avais des étoiles dans les yeux quand je faisais tourner mon tableau Excel. Les mois passèrent et il me fallait tout de même concrétiser ce projet ou faire autre chose.
En septembre 2013, j’ai découvert par hasard le concept d’accélérateur de start-up : il s’agit d’une structure fondée par des entrepreneurs aguerris, proposant du coaching en échange de parts dans le capital. C’était le moment idéal, je ne me sentais pas encore les épaules pour assumer un tel projet (j’avais l’impression de m’attaquer à l’Everest, du haut de mes 22 ans !) J’ai travaillé en duo avec Léopold, mon futur associé, plusieurs mois durant dans une petite chambre jusqu’à ce que DayOne Partners, un accélérateur parisien réputé, nous accepte dans son programme et décide d’injecter un peu d’argent fin 2013, suffisamment pour commencer. Être accepté au sein d’un accélérateur était la condition sine qua non que nous nous étions fixés. Quelques jours plus tard, nous déposions les statuts au Greffe. En parallèle, nous nous sommes également associés avec Vincent (EPF 2013 également) et Benoît pour compléter l’équipe de choc du départ.
En parallèle au coaching de DayOne, nous avons également bénéficié des précieux conseils de mon professeur préféré de l’Ecole, Monsieur Hamon, figure historique de l’EPF !
 

Si l’on souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat, il faut avant toute chose se poser les questions suivantes :

-          Est-ce que ce que je fais répond à un besoin / problème ?

-          Est-ce que mes cibles seront prêtes à payer pour obtenir ma solution ?

Si les réponses sont positives et que l’idée suscite de l’intérêt (au-delà du cercle familial / privé) parmi les cibles potentielles, foncez !

Entreprendre seul est (toujours selon moi) voué à l’échec. Il faut constituer une équipe aux compétences complémentaires (développeur, commercial, etc.…). L’idéal, pour pérenniser le projet, est de s’associer, ainsi, toute l’équipe de départ sera impliquée pleinement car chaque associé dispose de parts de la nouvelle société et acceptera de travailler sans salaire les premiers mois.


Soyez certains de bien choisir vos co-équipiers car créer une société est tout aussi engageant qu’un mariage, pas le droit à l’erreur, ou du moins, mieux vaut l’éviter !

De plus, comme dit plus haut, il est important d’être bien entouré (professeurs, mentors, accélérateur…) Vos conseillers doivent être passés par l’entrepreneuriat, ils sauront vous montrer quels pièges éviter et vous aideront à passer à la vitesse supérieure. Ils pourront aussi vous faire économiser beaucoup de temps et d’argent.

Enfin, il faut lancer le projet rapidement (sans attendre d’avoir la version parfaite) et créer une vraie relation avec les clients /utilisateurs et tout particulièrement les premiers. Ils pourront vous orienter, vous donner de nouvelles idées, vous dire ce qu’ils attendent réellement. Vous saurez ainsi si vous êtes sur la bonne voie ou pas et faire des ajustements si besoin. Vos premiers clients seront ravis d’avoir été consultés et deviendront vos ambassadeurs !

Bonus : regarder la série Silicon Valley, vous n’allez pas le regretter et vous vous reconnaitrez dans les personnages et leurs péripéties… la série dépeint avec brio la vie d’une jeune entreprise tech (avec quelques exagérations de rigueur pour pimenter le tout, bien sûr :-) ) !
 

Une anecdote sur votre expérience d’entrepreneur

J’en ai plusieurs en tête mais je vais vous raconter l’une de celles qui m’a le plus marquée. Nous avons repéré un Tweet de Lucas Moura, à l’époque footballer au PSG, très mécontent de son opérateur fibre à son domicile. Nous l’avons immédiatement contacté en lui proposant notre solution en tant que back-up, le temps que sa connexion soit rétablie. Il s’est montré très intéressé par le concept, et une heure plus tard, nous nous garions et débarquions chez lui avec mes associés (nous sommes tous les 4 fans du PSG, ça tombe bien !), reçus comme des rois par Lucas en personne qui nous a raconté ses dernières anecdotes footballistiques. Il a finalement utilisé notre boîtier plusieurs mois et nous sommes restés en contact depuis !

 

Travel Wifi en quelques mots

Travel Wifi, le nom parle pour lui-même, n’est-ce pas ? :-)

Nous avons fait les constats suivants :

-          Nous ne pouvons plus nous passer d’internet et nous avons tous un smartphone dans la poche,

-          Il est difficile / contraignant / cher de se connecter à internet en voyage à l’étranger (sauf en Union Européenne depuis peu).

Pour répondre à cela, nous avons choisi de proposer aux voyageurs un moyen d’accès internet courte durée, clé-en-main, en France pour commencer et par la suite dans plus de 120 pays. Nos cibles principales sont les asiatiques et américains en Europe et inversement, les européens voyageant dans le reste du monde.

Concrètement, notre solution consiste en la location d’un petit boîtier qui tient dans une poche de jean, qui va capter le réseau 4G local et le rediffuser en réseau Wi-Fi autour de lui, réseau sur lequel 10 utilisateurs maximum peuvent se connecter simultanément. C’est une solution idéale pour une famille ou un groupe d’amis en voyage. Sur le boîtier, un seul bouton On/Off, en 3 secondes, le client a accès à un réseau Wi-Fi de qualité, quasiment partout dans le monde.

La réservation se fait par internet ou chez nos partenaires, le boîtier est livré en temps et en heure à l’adresse choisie (domicile, hôtel, airbnb, points de distribution partenaires). Pour le renvoyer, nous fournissons l’enveloppe de retour, préaffranchie, à glisser en boîte-aux-lettres une fois de retour.

C’est un service simple et efficace. Nos clients adorent et le font savoir, nous sommes leur « life-saver », leur séjour se trouve optimisé et le confort de voyage accru.

Nous avons également de nombreux clients professionnels dans de nombreux secteurs, tel que le cinéma, l’événementiel, le déménagement… »