L’EPF passe au 100% distanciel | EPF Ecole d'ingénieurs

L’EPF passe au 100% distanciel

Publié le 27/03/2020

La situation de crise sanitaire liée au Covid19 a conduit à la fermeture de tous les campus de l’EPF école d’ingénieur·e·s. Pour assurer la continuité pédagogique, l'école a tout de suite mis en place un certain nombre d’actions, aussi bien sur les modalités de déclinaison des enseignements que sur l’accompagnement de tous les acteurs impliqués, enseignants et élèves. Ces dispositifs sont facilités par la stratégie conduite par l’EPF depuis plusieurs années de développer de nouvelles pédagogies s’appuyant fortement sur l’usage de la plateforme numérique Moodle. En effet, la pédagogie hybride fait déjà partie intégrante de la pédagogie implantée au sein des trois campus de l‘EPF.

Un accompagnement pédagogique

Dans cette période particulière de confinement et depuis 2017, la Cellule d’Innovation Pédagogique et Numérique (IPN) met à disposition des ressources, délivre des formations, teste de nouveaux outils, pour accompagner les enseignants des trois campus à mettre en œuvre 100% de la formation à distance.

Pour exemple, des tutoriaux sur les nouveaux outils utilisés, des guides pour structurer et scénariser un enseignement à distance, des webinaires pour animer une classe virtuelle et un accompagnement personnalisé font partie des actions mises en place à l’EPF.

Tous nos enseignements sont centralisés sur notre système de gestion de l'apprentissage « iLearn - Moodle », avec la possibilité pour les enseignants de réaliser de nombreuses actions d’apprentissage :

  • Ressources ou contenus pédagogiques en différents formats (PDF, PPT, Vidéos, liens, etc.),
  • Activités d’apprentissage avant/pendant/après la séance de formation,
  • Espaces de discussion asynchrone comme les forums pour présenter des idées, créer une discussion sur un thème de classe ou pour répondre aux questions des étudiants,
  • Classes virtuelles avec l’outil BigBlueButton intégré à Moodle,
  • Autotests ou devoirs en temps limité pour évaluer ou s’autoévaluer.

Pallier les difficultés techniques

Nous avons été confrontés, lors de la première semaine d’enseignement à distance, à des problèmes techniques dus au nombre d’usagers très élevé, qui nous ont amenés à dimensionner différemment la plateforme Moodle et le logiciel de classe virtuelle BigBlueButton pour augmenter leurs performances.

Ces soucis techniques ont permis aux enseignants de tester d’autres outils et fonctionnalités. Par exemple, nous avons développé l’usage de Teams d’Office 365 qui fonctionne très bien pour faire des visioconférences avec des groupes plus grands, Zoom(visioconférence), Discord (pour discuter à l’oral ou à l’écrit) et OBS (pour créer des petites capsules vidéo).

La réflexion actuelle se porte sur les différents modes d’évaluations, leurs avantages, leurs biais, leur robustesse.

Une transition numérique forcée mais opérationnelle

Le Bilan de la 1re semaine de cours à distance est positif. 100% des enseignements sont assurés par l’école, par l’ensemble des enseignants permanents et vacataires, fortement accompagnés par la cellule d’innovation pédagogique et les responsables pédagogiques. La mobilisation concerne plus de 300 enseignants, permanents et vacataires, pour la continuité des formations de 2000 élèves environ sur trois campus.

Nous sommes particulièrement fier·e·s de voir comment nos enseignants se sont impliqués et accompagnent nos élèves dans ce contexte particulier.

Nous préparons actuellement un sondage à destination des enseignants et des étudiants pour nous permettre d’être toujours plus efficace et continuer à nous interroger sur nos pratiques.

François Stephan, Directeur du campus de Montpellier et responsable de la cellule IPN : « La Cellule IPN accompagne depuis sa création la transition numérique de l’école ce qui nous a permis d’appréhender la crise et le passage aux cours à distance avec méthode. Bien sûr, nous rencontrons quelques soucis techniques mais ces premières semaines sont très prometteuses. Au-delà des aspects techniques des cours, nous devons maintenant nous concentrer sur l’accompagnement de nos élèves pour qu’ils ne se sentent pas isolés dans leur apprentissage. Pour cela, nous pouvons compter sur une équipe d’enseignants dévoués et qui ont su réagir très vite et se rendre disponibles par différents canaux pour leurs étudiants. »