Les projets de 4e année continuent pendant le confinement | EPF Ecole d'ingénieurs

Les projets de 4e année continuent pendant le confinement

Publié le 24/04/2020

Zoom sur un projet de 4e année, de la Majeure Énergie & Environnement, visant le développement d’un outil de quantification des pollutions de type microplastiques en mer Méditerranée.

Qui a dit que confinement rimait avec désœuvrement ? Certainement pas l’équipe μPlast, composée de six étudiantes de l’EPF Montpellier travaillant actuellement sur un projet visant à quantifier et réduire les pollutions de type microplastiques en mer Méditerranée.

Mais pour mener à bien ce projet, nous avons besoin de vous !

Images issues de 5Gyres, avec l’autorisation de l'Université d'État de l'Oregon

Ces petites particules inférieures à 5 mm que l’on appelle les microplastiques sont omniprésentes dans l’environnement. De par leur taille, ces particules sont presque impossibles à extraire une fois dans l’océan et perturbent grandement l’écosystème marin.

Le défi à relever…

Les objectifs fixés par le client, l’association Montpellier Zéro Déchet, dans le cadre de ce projet sont :

  • L’identification des sources majeures d’émissions, des types et voies de transferts des microplastiques,
  • La quantification des émissions de la région Occitanie,
  • L’identification d’axes de réduction de ces pollutions et une construction d’un catalogue d’actions ciblées et adaptatives.

 

 

Concrètement !

Pour répondre à ces objectifs, un travail bibliographique a été effectué afin d’avoir un panel d’informations sur les quantités de microplastiques dans le monde et leurs provenances. Les sources principales incluent les macroplastiques (emballages plastiques, bouteilles d’eau, etc.), les textiles synthétiques, l’usure des pneumatiques et enfin, les microbilles non biodégradables présentes notamment dans les produits cosmétiques.

A partir de ces informations, nous développons un outil numérique qui permettra à l’association Montpellier Zéro Déchet de quantifier les microplastiques émis par différentes collectivités territoriales. L’aboutissement du projet est de mettre en place un catalogue d’actions adaptées aux différentes sources de pollution identifiées et de quantifier l’impact de leur mise en œuvre en termes de réduction des pollutions de type microplastique sur un territoire donné.

Cela permettra à l’association de sensibiliser les collectivités, les populations, et surtout de leur proposer des alternatives quant à la gestion du plastique. L’enjeu global est de lutter contre la pollution des microplastiques en milieu marin en réduisant leur rejet à la source.

5 minutes de votre temps pour nous aider !

Vous l’aurez compris, notre travail repose sur des études, et des études sur ce sujet il y en a plein de par le monde. Elles sont beaucoup plus rares sur notre territoire, c’est pourquoi nous avons besoin de vous pour affiner nos méthodes de calcul au plus près de nos modes de vie en région méditerranéenne.

Nous avons créé un sondage visant l’étude des habitudes des populations concernant l’utilisation du plastique et de ses dérivés. Les résultats permettront d’estimer les quantités et surtout de vérifier les sources de plastique en circulation sur le territoire français. Vous pouvez, d’ores et déjà répondre à ce petit sondage via le lien ci-dessous :

Sondage - Le plastique dans votre quotidien

Nous vous remercions par avance de votre contribution à notre projet.