Portrait - Paul Fiacsan, EPF 2017, entrepreneur, créateur de Smarteaz | EPF Ecole d'ingénieurs

Portrait - Paul Fiacsan, EPF 2017, entrepreneur, créateur de Smarteaz

Publié le 21/09/2020

Présentez-vous brièvement et parlez-nous de votre parcours

Je m’appelle Paul Fiacsan, diplomé de l’EPF en 2017 de la filière Engineering Management. J’ai complété ce cursus en réalisant un MS à l’ESSEC sur le campus de Singapour dont j’ai été diplômé en 2019.

J’ai toujours été très attiré par l’entrepreneuriat, tout ce qui est “nouveau” de manière générale. Je pense que mon expérience à la Junior Entreprise de l’EPF en tant que commercial à été un bon déclencheur.

Concernant mon parcours, j’ai travaillé 2 ans en cabinet de conseil chez Devoteam en tant que consultant en management et business analyst avant de me lancer de l’entrepreneuriat.

 

Qu’est-ce qui vous a donné envie de devenir entrepreneur ? Comment vous est venue l’idée de créer une entreprise ? 

Je ne pense pas qu’on ait tout d’un coup envie de devenir entrepreneur. Je pense que c’est quelque chose de très personnel vers lequel nous sommes naturellement attiré, sans pour autant mettre un mot précis sur ce ressenti. 

Dans mon cas, ce qui me donne envie d’être entrepreneur c’est la liberté, l’autonomie totale sur notre sujet et l’adrénaline. On ne sait jamais à quel point son idée va / peut fonctionner et c’est ce qui rend l’expérience passionnante ! 

Je passe beaucoup de temps à lire, à regarder des vidéos liés aux thèmes de l’entrepreneuriat et de l’innovation. Les idées viennent de ces nouvelles perspectives que me procurent ces lectures. 

De plus, nous vivons dans un monde où l’on peut tester une idée d’entreprise avec un budget frôlant les 0 €, ce serait dommage de s’en priver !

 

Comment êtes-vous devenu entrepreneur ? Avez-vous bénéficié d’un accompagnement à l’EPF ou ailleurs ?

Je pense que j’ai toujours été attiré par l'entrepreneuriat sans pour autant mettre un mot précis sur ce sentiment. Il s’agit surtout pour moi d’un trait de caractère qui englobe quelques qualités et pas mal de défauts ! 

Je n’ai pas bénéficié d’un programme d’accompagnement. On trouve de très nombreuses ressources sur internet apportant toutes l’inspiration et les méthodologies pour se lancer.

 

Présentez-nous votre entreprise en quelques mots.

Smarteaz est un service communautaire à destination des freelances leur permettant d’être plus forts ensemble : 

  • Nous développons le modèle en fonction des besoins partagés par les membres
  • Nous mettons à disposition un outil premium pour faciliter les échanges et la collaboration 
  • Nous utilisons la force du nombre pour représenter nos membres et peser sur le marché. 

 

C’est un projet excitant car nous sommes le seul modèle communautaire à fonctionner sous abonnement. Certains se demandent pourquoi des freelances paieraient un service alors qu’il pourrait le trouver gratuitement ! C’est une bonne question ! En guise de réflexion, vous pouvez faire une analogie avec un  Coyote vs Waze et Deezer/Spotify/ Netflix vs le téléchargement. 


 

Quel conseil donneriez-vous à un-e étudiant-e ou alumni EPF qui envisage de se lancer dans l’entrepreneuriat ? 

Si j’avais un seul conseil à donner, ce serait d’entreprendre pour vous, parce que cela vous correspond. Suivre la hype de la “start-up nation”, de vouloir être riche et célèbre ne constitue pas, malheureusement, pas un moteur suffisant pour cet aventure ! 

 

Enfin, avez-vous une anecdote à nous partager sur votre expérience d’entrepreneur ?

Le timing est en chose essentielle dans la vie, l'entrepreneuriat n'échappe pas à la règle. C’est d’ailleurs la condition la plus importante de succès ! 

Bref, lancer son entreprise en période de coronavirus c’est n’est pas le meilleur des timings !