Zackary DUCREUX, élève à l'EPF, utilise ses connaissances en électricité et chimie pour travailler le bois de manière artistique ! | EPF Ecole d'ingénieurs

Zackary DUCREUX, élève à l'EPF, utilise ses connaissances en électricité et chimie pour travailler le bois de manière artistique !

Publié le 26/02/2020

Actuellement en 3e année de formation généraliste sur le campus EPF de Montpellier, Zackary DUCREUX nous parle de "Woody-Poxy" et présente ses réalisations artistiques sur bois mêlant connaissances scientifiques en électricité et chimie, et créativité !

Présente-toi, pourquoi as-tu choisi d'intégrer l'EPF ?

"J’ai choisi d’intégrer l’EPF principalement pour le côté généraliste car après mon bac, je ne savais pas encore ce que je voulais faire. Rejoindre une formation d’ingénieur généraliste était donc pour moi une évidence, cela me laissait le temps de trouver ma voie. Et puis, le fait qu’il y ait un campus à Montpellier m’a pas mal plu, j’avais très envie d’aller dans le sud ! Le campus et la ville avaient l’air agréables, et les classements des écoles d’ingénieurs ont confirmé mon choix.

Aujourd’hui ça fait 3 ans que je suis à l’EPF Montpellier et je ne regrette rien ! Le campus et l’école me plaisent énormément, je suis aussi très actif dans la vie associative, je suis membre du BDE depuis 2 ans. Je suis râvi d’être là, je pense que c’est le meilleur choix de ma vie !

Pour la suite de mon cursus en 4e et 5e année à l’EPF, j’hésite encore entre la majeure Structures & Matériaux (à Sceaux) ou la majeure Data Engineering (à Montpellier). Quoi qu’il en soit, je suis prêt à changer de campus pour les besoins de mon projet d’avenir et les opportunités professionnelles qui peuvent en découler."

Parle-nous de ta passion et de "Woody-Poxy". Qu’est-ce que tu fais, comment, en quoi ça consiste ?

"Tout a commencé avec Youtube il y a quelques mois, je regardais des vidéos de quelqu’un qui réalisait des figures de Lichtenberg sur du bois, ça m’a intrigué, je me suis dit pourquoi pas essayer ça ne coûte rien ! Je me suis bien renseigné avant car je précise que c’est quand même très dangereux à réaliser. J’ai donc fait très attention de prendre toutes les précautions nécessaires pour réaliser ces figures."

Pour information, une figure de Lichtenberg, ou "arborescence électrique", est une forme produite par un courant de décharge électrostatique de haute tension dans l'air, à la surface d'un isolant ou encore à l'intérieur même d'un matériau isolant. Ce sont également ces figures qui apparaissent sur la peau des personnes qui ont été touchées par la foudre.

"J'ai véritablement commencé mon activité en septembre
lorsque j’ai emménagé seul, car j’ai pu aménager un atelier dans mon appartement."

"Ce qui me plaît dans cette pratique c’est que c’est encore assez rare en France, c’est davantage développé aux Etats-Unis. Je me suis dit que c’était une opportunité à saisir, de surprendre les gens et de leur faire découvrir ces réalisations.

J’ai fait mes premiers essais sur des planches de skate en bois et sur une vieille guitare de mon père qui est musicien. Le résultat m’a beaucoup plu mais je ne voulais pas faire que ça. Je me suis renseigné sur internet et sur Pinterest, pour trouver de nouvelles inspirations créatives et j’ai découvert la résine Epoxy qui permet de combler des trous, remplacer la matière manquante et donc consolider un matériau pour le rendre plus solide. En essayant cette technique et en y ajoutant des pigments de couleurs dans la résine, j’ai fait de nouvelles expériences : à nouveau sur des skates et guitares de mes amis, puis j’ai voulu diversifier un peu ma pratique et j’ai testé cela sur des tables. Je trouvais le rendu propre, artistique et plus professionnel. Un de mes amis m’a donc commandé une table sur mesure (couleur, dimensions, bois…). J’ai adoré travailler sur ce projet car ce n’était plus de la récupération, je suis désormais dans une nouvelle démarche plus créative. Je suis d’abord allé à la scierie pour prendre du bois brut, le poncer, puis j’ai dû créer la couleur, faire les coulées de résine, assembler les pieds… Certes, cela représente un investissement financier plus important et cela demande aussi plus de temps, mais c’est un risque à prendre et la réalisation finale en vaut la peine ! C’est très gratifiant de vendre ses créations.

J'ai également prévu de me déplacer dans des magasins de skates et de guitares pour voir s’ils seraient intéressés par un partenariat avec moi. Pour les skates, je n’ai pas encore fait d’essais de solidité, donc pour l’instant ça reste purement décoratif, mais à tester ! J’espère créer et recycler d’autres objets à l’avenir, que ce soit simplement décoratif ou justement les détourner de leur fonction première.

"J'essaie de me professionnaliser au maximum
et j'envisage de me lancer dans l'auto-entrepreneuriat"

En ce moment, j'essaie de me professionnaliser au maximum, j’ai déjà fait faire des cartes de visite et un logo, j’ai créé des pages sur les réseaux sociaux, et je réfléchis également à me lancer dans l’auto-entrepreneuriat. Pour l’instant j’en suis encore au stade de la réflexion, je ne sais pas si je continue cela simplement comme une passion, ou si je développe mon activité à plein temps si cela peut devenir rentable et que des gens sont vraiment intéressés par mes réalisations. C'est aussi pour cela que le bouche à oreilles est vraiment essentiel quand on débute."

Que fais-tu de tes créations ? Est-ce que tu les exposes, les vends ?

"J’aimerai bien exposer mes créations ! Pour l’instant j’envisage d’exposer les 5 guitares que j’ai déjà customisées, probablement dans un magasin de musique qui organise régulièrement ce type d’événements. Ce serait un premier test pour voir si les gens sont intéressés par ce que je fais, en dehors de mes amis et ma famille !

Pour ce qui est de la vente, pour l’instant j’ai vendu trois tables, ce sont des grosses pièces à réaliser de A à Z. Autrement, je ne me vois pas vendre des objets que j’ai recyclés et que j’ai eu gratuitement. Au mieux, pour les guitares que j’ai personnalisées, je ne fais payer que le coût des matériaux que j’ai utilisés. Je fais vraiment ça par passion. Pourquoi pas développer davantage la commercialisation plus tard lors des prochaines commandes et quand j'aurai perfectionné ma technique !"

Gestion de tes études et de ta passion, application des connaissances en ingénierie, projet professionnel... dis-nous tout !

"C’est surtout de la technique, de la patience et de la créativité. Donc pour l’instant, j’arrive à gérer mes études et ma passion, cela me permet de faire autre chose sur mon temps libre.

"Mes études d'ingénieur me sont déjà très utiles dans ma passion !"

Pour ce qui est de mon projet professionnel, mon rêve a toujours été d’être chef d’entreprise / inventeur mais c’est important d’y parvenir progressivement, de commencer par être ingénieur pour le compte d’une entreprise par exemple puis de gravir les échelons pour enfin créer une nouvelle structure. Quoi qu’il en soit, je veux vraiment devenir ingénieur et mes études me sont déjà vraiment utiles pour ma passion puisque je dois faire pas mal de calculs de volumes, maîtriser l’électricité et la chimie etc… mais elles seront aussi très utiles dans mon projet professionnel futur. Ingénieur c’est un beau métier ! Dans mes études, j’aime surtout ce qui est concret comme la RDM (résistance des matériaux) ou la méca G. C’est pourquoi la majeure Structures & Matériaux me plairait bien, même si, avec le diplôme d’ingénieur généraliste EPF, cela ne conditionnera pas notre secteur d’activité professionnelle.

J'aime aussi beaucoup le bois, c’est vraiment une passion pour moi de travailler ce matériau brut. Donc pour améliorer ma technique, j’envisage peut-être de faire une formation en menuiserie en plus. J’y réfléchis.

Mon père m’a beaucoup inspiré dans mon parcours, que ce soit pour le choix de mes études mais aussi dans l’orientation de mon projet professionnel. Il me soutient encore beaucoup aujourd’hui et m’aide dans la réalisation de mon activité avec Woody-Poxy. C’est super de pouvoir compter sur lui, d’avoir du soutien. Il me donne de nombreux conseils et son expérience d’ingénieur et chef d’entreprise m’aide beaucoup. Mes amis me soutiennent aussi énormément et me confient des réalisations. J'ai hâte de diversifier mon activité et faire connaître ce que je fais aux autres !"

Pas de doutes, les peufiens ont du talent ! Merci à Zackary pour sa disponibilité. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de ses projets créatifs et professionnels !

Retrouvez Woody-Poxy sur les réseaux sociaux

Instagram : @woody-poxy

 

Facebook : Woody-Poxy

 

Zackary est également joignable par mail : woodypoxy@gmail.com