La plateforme technologique FabAdd du campus de Troyes continue de s’équiper ! | EPF Ecole d'ingénieurs

La plateforme technologique FabAdd du campus de Troyes continue de s’équiper !

Publié le 16/12/2020

La plateforme technologique de Fabrication Additive de l’EPF Troyes continue son développement à travers l’acquisition d’un appareil de contrôle non destructif par des ondes ultrasonores modèle TOPAZ64 de Zetec. Cet équipement d’une valeur d’environ 40 K€ a été financé conjointement à 80% par Troyes Champagne Métropole et la Fondation EPF, pour soutenir les travaux de recherche et le développement de collaborations industrielles sur la Fabrication Additive, portées par l’équipe EPF de Troyes.

Ce nouvel équipement d’inspection rapide renforcera le panel technologique déjà disponible dans la plateforme de fabrication additive, dans laquelle la fondation EPF n'a cessé d'investir. Il a pour vocation d’une part de supporter les activités de recherche qui concernent essentiellement l’amélioration des propriétés mécaniques et la fonctionnalisation des matériaux avancés en adoptant une approche intégrée de l'ingénierie numérique jusqu'au post-traitement de pièces complexes issues de la fabrication additive.

D’autre part, il permettra à nos élèves d’avoir accès à un nouveau type de machine de contrôle non-destructif et de leur confier de nouveaux projets industriels. Ceci vise à renforcer les compétences acquises par nos futurs diplômés sur la fabrication additive, tout en renforçant le lien entre la formation, la recherche et l’innovation à travers des projets de recherche/pédagogiques dédiés.

En outre, l’appareil ultrasonore de contrôle non destructif, s’appuie sur l’analyse de la propagation d’ondes mécaniques et des nouvelles techniques de traitement du signal pour une fiabilité inégalée. C’est un atout supplémentaire qui permettra d’élargir le champ de compétences de la plateforme, afin de bien étudier l’ensemble de la chaine complète de la fabrication additive, de la conception de la pièce au contrôle de sa conformité, en passant par les post-traitements (mécanique et/ou thermique).

Ainsi, cet équipement contribuera également à renforcer la collaboration recherche entre l’EPF école d’Ingénieur.e.s et l’Université de Technologie de Troyes – UTT.

Mahdi CHEMKHI, responsable de la plateforme FabAdd (Recherche) et du TechLab (Formation) du campus EPF de Troyes, se félicite de cet achat : "Ce nouvel équipement de contrôle non destructif, récemment acquis à l’EPF Troyes, pourrait servir à la caractérisation des anomalies/défauts de fabrication, ainsi que la vérification de la santé de la matière afin d’atteindre des objectifs de la qualité et de sécurité de plus en plus élevés des pièces issues de la fabrication additive ou encore conventionnelles (soustractive). Par ailleurs, l’utilisation de cette technologie (CND), s’inscrit dans l’optique d’obtenir des réponses plus précises aux questionnements des industriels concernant la fabrication additive en général ; à savoir l’obtention des pièces complexes avec des coûts relativement moindres mais surtout avec une qualité prévisible… ". Il continue, ’l’équipement est ouvert aux développements de nombreux projets de partenariat industriel, de recherche ou encore de projets d’étudiants. Par ailleurs, c’est une merveilleuse opportunité du transfert des connaissances entre recherche et formation afin de répondre aux exigences de la modernisation de l’enseignement supérieur français’’.

Contacts :

Mahdi CHEMKHI - Enseignant-chercheur, Responsable de la plateforme FabAdd- mahdi.chemkhi@epf.fr

Julien KAUFFMANN - Ingénieur de Recherche, julien.kauffmann@epf.fr