Le campus de Troyes organise la continuité des activités pédagogiques | EPF Ecole d'ingénieurs

Le campus de Troyes organise la continuité des activités pédagogiques

Publié le 27/03/2020

Le vendredi 13 Mars 2020, Emmanuel Macron annonçait la fermeture des écoles, collèges, lycées et universités. La direction de l’EPF s’est alors réunie pour organiser la continuité pédagogique pour ses élèves, à distance.
L’EPF se positionne depuis plusieurs années comme une école très engagée dans la mise en place de pédagogies innovantes. En effet, l’EPF propose des pédagogies « actives » qui permettent à l’élève ingénieur de se responsabiliser et de devenir autonome.

Des pédagogies mixtes

La pédagogie de l’EPF école d’ingénieur-e-s s’appuie sur différentes méthodes pour permettre à chacun de trouver ce qui lui correspond. Nous utilisons entre autres des Business Games, Escape Games didactiques (apprentissage par le jeu), du Blended learning (pédagogie mixte entre e-learning et présentiel), de l’autoformation au logiciel CATIA sur une plateforme développée en partenariat avec l’Ecole Normale Supérieure,  de la formation à des outils industriels (gamme Dassault Systèmes dans le cadre de l’Ingénierie Système) et enfin de l’autoapprentissage sur plateforme collaborative avec vidéos, documents de synthèse et accompagnement du professeur (EPF ilearn - Innovative learning).

Une cellule pour accompagner la transition numérique de l’école

De plus, L’EPF a créé en septembre 2017 une Cellule Innovation Pédagogique et Numérique (cellule IPN) composée d’enseignants, d’enseignants-chercheurs, de responsables pédagogiques et d’élèves qui travaillent sur la mise en place d’outils numériques au profit de la réussite des étudiants.

L’annonce de la mise en place de l’ensemble des cours à distance en période de confinement n’a donc pas été un problème majeur pour l’équipe pédagogique accompagnée du service informatique.

Selon Mahdi Chemkhi, enseignant-chercheur et membre de la cellule d’Innovation Pédagogique Numérique de l’EPF : « La Direction et l'ensemble des équipes pédagogiques sont mobilisés pour assurer la continuité pédagogique des élèves, tout en accompagnant les enseignants et professionnels pour mener leurs interventions dans les meilleures conditions possibles. ». Il ajoute : «pour faire face à la situation actuelle, l’école nous a fournis des moyens supplémentaires adaptés pour la formation à distance ainsi que de nouveaux espaces de formation pour les classes virtuelles (notamment le Bigbluebutton). Ceci facilite l’interaction directe avec nos élèves, avec la possibilité d’indiquer que l’on veut prendre la parole (lever la main), effectuer des chats publics ou privés avec les élèves. »

Des outils adaptés

Depuis le lundi 16 mars, nos élèves ont donc accès à l’ensemble de leurs cours habituels via les plateformes suivantes :

  • La plateforme numérique iLearn – Moodle (plateforme de formation en ligne qui permet aux enseignants de mettre à disposition des étudiants des supports de cours ainsi qu'un ensemble de ressources et d’activités pédagogiques).
  • Les classes virtuelles avec l’application BigBlueButtonBN (BBB). Les participants peuvent se voir, s’entendre, visionner des documents, des vidéos, partager leurs écrans.

Le fonctionnement global des outils est satisfaisant malgré des problèmes de réseaux et de flux. La première semaine a été un test géant plutôt prometteur dans ce passage au 100% virtuel et les équipes de la Direction des Systèmes d’Information et de la cellule IPN sont mobilisées pour pallier les difficultés.

Nos enseignants se sont adaptés pour maintenir l’ensemble de leurs cours et pouvoir les dispenser à distance. Ils utilisent pour la plupart la plateforme Moodle pour tout ce qui est lié aux partage de cours, corrections, et entrainement et ont mis en place les classes virtuelles.

Abdelatif MERABTINE, enseignant chercheur sur le campus de Troyes nous explique son organisation : « Je continue à intervenir dans le cadre de la Majeure Ingénierie & Architecture Durable en classe virtuelle en utilisant la plateforme Moodle.

En effet, après avoir mis à disposition les supports de cours et de TD en ligne, j’ai mis en place une classe virtuelle en utilisant le module BigBlueButtonBN.

Le premier cours de « Thermique avancée » s’est très bien passé, mis à part quelques coupures dues à ma connexion internet ou à la surutilisation de la plateforme Moodle en ce moment.

 Le système de « Chat » facilite énormément les échanges, je peux donner, à la demande, la parole aux élèves et tout le monde peut entendre les réponses.

Concernant les TD, je me suis concerté avec les élèves pour leur donner la solution des TD à l’avance, pour leur permettre de s’auto-corriger et on organisera ensuite une explication de ces TD sous format questions/réponses en classe virtuelle. »

 

Les retours concernant l’utilisation de ces différents outils sont satisfaisants et notamment la plateforme Moodle comme le souligne Louis DELANOE étudiant en 1e année : « c'est assez particulier et étrange de devoir travailler en totale autonomie, tout simplement parce qu'on a l'habitude d'aller en cours. Le plus difficile n'étant pas de s'entraîner en soit (on le faisait déjà avant), mais plutôt de devoir s'avancer dans le cours sans professeur pour nous expliquer. Certes on a le cours en ligne, mais c'est toujours mieux d'avoir quelqu'un qui nous le fait oralement. Après je tenais quand même à souligner un gros avantage de l'EPF, c'est bien sûr la présence de la plateforme Moodle, grâce à laquelle on peut facilement accéder à toutes les matières, aux TD et corrections, et aussi aux QCM d'entraînement. »

Autre exemple de témoignage avec Romary D’ARBIGNY, étudiant en 3e année : « Pour ma part ça se passe plutôt bien. Je trouve que nos cours se prêtent bien aux visioconférences. Nous n’avons quasiment plus de cours théoriques, mais plutôt des TP et TD. On nous donne l’énoncé, et à nous de nous organiser pour le rendre en temps et en heure. Certes, il faut une certaine rigueur dans son travail personnel, et un ou deux cours d’adaptation aux professeurs pour manier les outils en ligne, mais dans l’ensemble ça marche plutôt bien. »

Autre exemple d’enseignement à distance et notamment dans le cadre de cours type travaux pratiques avec le projet mené à distance par Léopold KRITLY, enseignant et porteur du projet mécatronique avec les étudiants de 2e année sur le campus de Troyes :

« Les cours se passe par visioconférence avec une discussion générale et des sous discussions par groupe de projet via BigBlueButton.

Les étudiants n'ont pas d'équipement électronique à leurs disposition (microcontrôleur, capteurs, actionneurs ...) : deux options sont mises à leurs dispositions pour la partie informatique embarquée du projet :  

1.            Émulation du microcontrôleur via un simulateur gratuit en ligne pour tester leur code et le tester en contrôlant les signaux perçus par les capteurs,

2.            Par contrôle des circuits électroniques, dont sont sensé disposés les étudiants, via l'ordinateur de l'enseignant (outils de contrôle à distance en ligne) : l'équipement est donc testable en conditions réelles. N'ayant pas les équipements sous la main, leurs modèles 3d sont fournis aux étudiants.

Les étudiants sont très satisfaits des alternatives trouvées pour donner vie à ce projet normalement accès pratique. »

Même si le travail des enseignants, des services informatiques et de la direction des études pour faciliter l’accès aux cours à distance est remarquable, le plus difficile reste le travail en autonomie des élèves et leur motivation.

 Comme l’a souligné Louis DELANOE et le confirme Pauline CAQUET étudiante en 1e année, le plus difficile c’est d’arriver à travailler seul : « Pour être honnête c’est un peu galère de s’organiser tout seul et de se motiver à travailler. Mais relire les cours et faire des exercices sur moodle ce n’est pas mal pour ne pas oublier les choses vues en cours. »

Malgré cela, Anna FUGACCIA, étudiante également en 1e année reste optimiste : « On s’adapte ! Il n'y a pas le choix, et au vu des études que nous avons choisis de mener le travail personnel surtout en cette période est sûrement une clé pour notre future réussite. »