Nouveau double-diplôme pour la Majeure Aéronautique et Espace avec l’Université de Moscou (RUDN) : Retour d’expérience avec les élèves russes de l’EPF | EPF Ecole d'ingénieurs

Nouveau double-diplôme pour la Majeure Aéronautique et Espace avec l’Université de Moscou (RUDN) : Retour d’expérience avec les élèves russes de l’EPF

Publié le 22/01/2020

Signé en septembre 2018 entre de l’Université Russe de l’Amitié des Peuples (RUDN) et l’EPF école d’ingénieur-e-s, le MSc Space Mission and System Design s’adresse aux élèves de la Majeure Aéronautique et Espace. Deux élèves russes actuellement à l’EPF Sceaux, nous ont fait part de leur expérience sur ce nouveau partenariat et sur leur vie d’étudiants en France.

Ce double-diplôme permet aux étudiants de l’EPF d’effectuer leur expérience à l’international dès le début de leur 4ème année. Ils poursuivent ensuite leurs études à l’EPF et repartent en Russie pour effectuer leur Projet de Fin d’Etudes pendant leur dernier semestre de 5ème année.

Les étudiants russes quant à eux, effectuent leur cycle licence en Russie, puis intègrent l’EPF pour y passer trois semestres et retournent ensuite à l’Université de Moscou (RUDN) pour leur dernier semestre avant d’être diplômés.

Rencontre avec les 2 premiers élèves russes du cursus, Liubov AVDANINA & Aleksei LOZOVOI.

Pour Liubov – élève en 4ème année de la Majeure Aéronautique et Espace - la première motivation était de pouvoir bénéficier de la qualité de l’enseignement supérieur français. C’est aussi, pour elle, l’occasion de vivre une nouvelle expérience à l'étranger.

"J’ai choisi la France car c'est l'un des meilleurs pays européens dans le secteur de l'aéronautique. Quand j'ai entendu parler de ce double diplôme avec l’EPF, j’ai sauté sur l’occasion sans hésitation."

Pour Aleksei – élève en 4ème année de la Majeure Aéronautique et Espace, l’intégration a plutôt été facile.

"J’ai beaucoup d’amis qui vivent déjà ici. Je n’ai pas eu de difficultés à m’intégrer avec les français non plus. La seule difficulté c’est de devoir parler en français. Ce n’est pas toujours évident."

Chacun d’entre eux contribue à la vie de l’école en participant, entre autres, aux événements organisés par le Bureau Des Elèves (BDE) telles que des soirées ou des sorties comme n’importe quel autre Peufien. C’est un très bon moyen pour eux de rencontrer les élèves du campus et de s’intégrer dans la vie étudiante.

Pour tous les deux, cette expérience est jusqu’à maintenant très enrichissante d’un point de vue scolaire comme personnel.

"C’est la première fois de ma vie que je pars aussi longtemps et que j'étudie dans une langue étrangère. Cette expérience m’a permis de gagner en maturité, j’ai pu développer mes connaissances théoriques et j’ai appris de nouvelles choses comme parler en français. Je recommande aux étudiants russes et ceux du monde entier de venir étudier en France et à l’EPF. La qualité de l’enseignement est la meilleure que j’ai eue jusqu’à présent.», nous confie Liubov.

Aleksei aussi ne retire que du positif de son expérience :

"Je me sens libre et cette expérience m’a apporté plus de précision dans mon travail. Cela m’a également permis de déconstruire les a priori que j’avais sur la France."

A l’issue de ses études, Liubov voudrait se diriger vers les entreprises du secteur des énergies. Aleksei quant à lui, aimerait travailler dans une start-up qui fabrique des drones. Il est plutôt attiré par les petites entreprises privées et novatrices.

Nous leur souhaitons un très bon séjour à l’EPF et en France !