PLASTOP, le projet étudiant qui veut du bien à notre planète ! | EPF Ecole d'ingénieurs

PLASTOP, le projet étudiant qui veut du bien à notre planète !

Publié le 21/01/2021

Une problématique encore peu connue

Tout le monde est conscient de la problématique sur la pollution plastique et des dégâts qu’elle cause à notre précieuse planète. Cependant, la gravité de cette pollution est bien plus importante et ne se limite pas à ce que l’on peut voir : une grosse partie est invisible.

En effet les plastiques présents dans notre environnement se dégradent sous forme de petites particules appelées microplastiques.

Ces particules ont des effets néfastes sur la faune et la flore mais aussi sur l'Homme. Les polluants comme la dioxine (polluant mutagène impactant les appareils reproducteurs humains), les métaux lourds et les hydrocarbures peuvent se fixer sur ces petites particules de plastique qui s’accumuleront dans le ventre des organismes vivants.

De plus, les microplastiques sont dotés d’une petite taille ce qui leur permet, après ingestion ou inhalation, de pénétrer dans nos organes, notre circulation sanguine et même dans notre cerveau. A terme, cela provoque des risques de lésion, d’inflammation, de dommage d’ADN et même de cancer.

Il faut savoir que nous ingérons en moyenne l’équivalent d’une carte de crédit de microplastique par semaine via les aliments que nous mangeons, l’eau que nous buvons, l’air que nous respirons et même via l’usure des ustensiles de cuisine en plastique que nous utilisons.

Cette pollution a donc beaucoup d'effets néfastes et n'est malheureusement pas assez connue par rapport aux quantités trouvées dans les océans (231 milliards de particules uniquement dans la mer méditerranée...)

Le but de PLASTOP est donc de réduire cette pollution microplastique afin d'offrir un meilleur avenir à notre environnement mais aussi à notre santé.

Quelques propositions de solutions

« Nous avons récemment réussi à créer un champ électrique dans l'air permettant l'attraction de particules de pneus présentes à la surface de l’eau.

Nous avons eu beaucoup de haut et de bas avant d'en arriver là et nous savons pertinemment que ce n’est que le début mais nous sommes plus que motivés pour atteindre notre objectif et sensibiliser la population à cette pollution afin d’assurer une harmonie entre l’Homme et la nature.

Par ailleurs, nous suivons les cours donnés par la structure "PEPITE" qui nous aident fortement pour le développement de notre future entreprise à travers laquelle nous voulons véhiculer notre identité et nos valeurs pour donner de la force, de l’espoir, de l’ambition et un monde sain pour nos générations futures. »

Fanny STERNA et Youen BOENNEC, étudiants en 5e année, en majeure Énergie et Environnement, EPF Montpellier.

→ En savoir plus sur PEPITE France