Signature d’un nouvel accord de coopération : direction l’Ouzbékistan pour les étudiants EPF ! | EPF Ecole d'ingénieurs

Signature d’un nouvel accord de coopération : direction l’Ouzbékistan pour les étudiants EPF !

Publié le 07/10/2020

L’EPF est très fière d’annoncer la signature d’un nouvel accord de coopération diplômant avec la Samarkand State University, à Samarkand en Ouzbékistan. Cette nouvelle coopération amène à plus de 150 le nombre de partenariats internationaux de l’école.

Le 28 août dernier, l’EPF a signé un accord de coopération avec la Samarkand State University, permettant ainsi aux étudiants de l’EPF d’effectuer une partie de leur cursus en Ouzbékistan et aux étudiants Ouzbèks d’effectuer un parcours double-diplômant sur un des campus de l’EPF à Sceaux ou Montpellier.

De la veille au recrutement, la direction du développement internationale de l’EPF soutenu par Antoine GAUME, enseignant-chercheur sur le campus de Sceaux et responsable de la majeure Ingénierie Numérique ont réussi à mener à bien ce projet, jusqu’à la signature de l’accord le 28 août dernier.

Encouragé par le réseau N+i et l’ambassade de France en Ouzbékistan, ce partenariat a pu voir le jour grâce aux discussions avec Muthor NASIROV, Vice-président des relations internationales de la Samarkand State University, ainsi que Toshpulot RADJABOV, professeur au sein de cette même université.

Le réseau des entreprises françaises en Ouzbékistan a également encouragé sa signature, faisant profiter les étudiants d’un double-diplôme !

 

L’accès à un nouveau double-diplôme pour les étudiants EPF

Concrètement, cet accord de coopération entre l’EPF et la Samarkand State University permet aux élèves ingénieur.e.s de l’école de passer un semestre, le premier de la quatrième année, en Ouzbékistan, mais également d’y effectuer leur Projet de Fin d’Etudes (PFE) s’ils le souhaitent.

Concernant les étudiants ouzbeks, ils ont quant à eux la possibilité d’effectuer 3 semestres au sein d’un des campus de l’EPF, le dernier semestre de la quatrième année, le premier de la cinquième année, ainsi que leur stage de fin d’études.

Ceux-ci ont le choix d’intégrer les majeures Ingénierie Numérique ou Data Ingineering, qui correspondent le mieux à leur cursus initial. Ils ont également l’obligation d’atteindre un niveau minimum de français leur permettant de suivre les cours sans difficulté.

Pourquoi l’Ouzbékistan ?

Peu d’écoles ont la chance de conclure un accord avec une université ouzbèk ! C’est un réel atout pour l’EPF !

« Pour nos élèves, c’est une force d’effectuer un échange en Ouzbékistan. Cela leur permet de se différencier par rapport aux étudiants qui choisissent des pays plus classiques. Cela dénote aussi chez eux un certain goût pour sortir des sentiers battus.» - Stefan SEILER, directeur du développement international de l’EPF.

Ce nouveau partenariat permet également de diversifier la population étudiante sur le campus et offre la chance aux élèves d’évoluer dans un environnement international varié.

Cet accord donne aussi la possibilité, par la suite, d’ouvrir un nouveau marché de l’emploi en Ouzbékistan.

Par cette nouvelle coopération, l’EPF prouve une fois de plus que le développement international occupe une place primordiale au sein de l’école !